OPÉRATION MYOPIE - CHIRURGIE LASER ET IMPLANTS

Opérations des yeux au laser

Critères de choix d'une chirurgie de myopie

Réussite de l'opération de myopie

Avantages et inconvénients de chaque opération

Exemples

CHOIX OPÉRATION MYOPIE
operation-myopie-forum


Quelle opération de myopie choisir en 2019. Comment la réussir

Quelle opération de myopie choisir dans votre cas ? Opération des yeux par laser de surface PKR ? LASIK ? Smile ? Lasik 'tout laser' ? Implants ?
Avantages et inconvénients de chaque technique chirurgicale illustrés par des exemples de patients qui se sont fait opérer ou qui désirent se faire opérer des yeux.

DANS CETTE PAGE :

opération-myopie

Avant l'intervention de myopie les rayons lumineux convergeaient en avant de la rétine (photo de gauche). Après l'opération la cornée a été creusée par le laser. Elle est donc moins convergente. Les rayons lumineux se reportent maintenant sur la rétine, du fait de la nouvelle courbure de la cornée (photo de droite)
 

Les différentes opérations de la myopie

La correction chirurgicale de la myopie peut se faire en remodelant la cornée pour modifier le rayon de courbure par un laser excimer ou en plaçant un implant à l'intérieur de l'oeil.

Les différentes opérations actuelles peuvent s'effectuer par soustraction ou par addition.
La manière soustractive est une sculpture cornéenne consistant à 'gommer' par le laser excimer la surface de la cornée pour la rendre moins convergente. operation-myopie-laser1Cette ablation du tissu cornéen peut se faire de façon superficielle (PKR, lasek, épi-lasik) ou profonde après soulèvement d'un volet cornéen (Lasik).

Le laser diminue la courbure de la cornée en creusant son centre d'un à deux dixièmes de son épaisseur.

L'opération des yeux au laser se fait dans tous les cas par laser excimer que ce soit lors du Lasik (classique ou femtoseconde) ou lors d'un laser de surface (PKR, Lasek, épi-lasik). Une technique particulière le Smile n'utilise que le laser femtoseconde.
>>> Les différentes opérations des yeux au laser

La manière additive consiste à introduire un implant :
- implant devant le cristallin (ICL)
- implant dans la chambre postérieure derrière l'iris à la place du cristallin (extraction du cristallin clair),

Les techniques chirurgicales de chirurgie réfractive visant à supprimer lunettes ou lentilles de contact ne bénéficient d'aucun remboursement par l'Assurance Maladie des frais de clinique et honoraires du chirurgien. Une mutuelle santé ou une assurance en rembourse généralement une partie.
 1 opération-myopie-lasik
Vidéo d'une opération de myopie par lasik femtoseconde (Dr M.Timsit)

Les critères de choix d'une chirurgie de myopie

Les limites et les indications d'une opération de chirurgie laser peuvent varier en fonction :

- du degré de la myopie une myopie trop forte est problématique
- du degré d'équipement et de l'expérience du chirurgien ophtalmologiste,
- de l'épaisseur de la cornée (pachymétrie), une cornée trop fine est problématique
- du caractère régulier ou non de la cornée, le kératocône est une contre-indication
- de la taille de la pupille, une pupille trop large est problématique
- de l'astigmatisme (le myope astigmate est plus difficile à corriger),
- de la presbytie associée (le presbyte et l'hypermétrope posent des problèmes supplémentaires)
- des aberrations optiques, ce sont des anomalies qui requièrent des techniques particulières
- de l'âge, de la stabilisation de la myopie, des activités sportives ou professionnelles...

Les conditions de la réussite d'une chirurgie de myopie au laser

Les différences de résultat de la chirurgie laser des yeux, des suites opératoires et des effets secondaires s'expliquent amplement par le type de chirurgie effectuée et les options choisies par chaque chirurgien pour chaque patient. Ces options concernent chacun des défauts visuels décelés par des examens pré-opératoires complets et précis.

Bien choisir la technique opératoire de la myopie

- choix entre laser de surface, Lasik ou implants.
- en cas de Lasik : choix du mode de découpe du volet : par microkératome ou par laser femtoseconde
- choix du laser excimer qui va corriger la myopie (par exemple : Baush et Lomb Zyoptix Proscan asphérique, Zyoptix HD, VisX, Allegretto wavelight, Nidek, Zeiss Mel 80....)

Bien choisir les paramètres de traitement de la myopie

- bien choisir chiffre de myopie à programmer. Ce chiffre varie en fonction de la taille de la pupille donc de l'éclairement. Ce n'est pas le même que celui des lunettes !
- choix de la zone optique de traitement, des zones de transition de façon à adapter la zone de traitement à la taille de la pupille. Plus la zone optique est large, moins on aura d'aberrations optiques résiduelles et de risque d'effets secondaires comme les halos par exemple. Mais plus la zone optique est large plus on creuse et moins il restera de corne résiduelle.
- différents modes de gestion de l'
astigmatisme de premier ordre (celui des lunettes) ou de second ordre, (dépistage et traitement des aberrations optiques). La correction de l'astigmatisme toujours associé à la myopie, à des degrés divers est fondamentale pour la qualité de vision future.
- gestion d'une
presbytie actuelle ou future.
- choix du traitement qui laissera la plus grande
épaisseur de cornée résiduelle, ménagement de possibilités de reprise éventuelle...
- Il ne suffit pas de corriger la myopie mais il faut tenir compte de tous les défauts associés de la vision :

L'opération de la myopie peut être standard, se contentant de corriger le chiffre de myopie pour voir sans lunettes. C'est le but recherché depuis les débuts de l'opération des yeux au laser il y a 30 ans. C'est un objectif insuffisant actuellement.

L'opération de la myopie peut être optimisée en fonction de tous les défauts des yeux propres à chaque sujet. Leur étude approfondie et leur gestion est la meilleure façon de bénéficier d'une correction optimale et d'éviter les effets secondaires et les complications pouvant entraîner des troubles de la vue.
>>>
Conditions pour une opération de myopie réussie
>>> Quels résultats attendre d'une opération des yeux au laser ?

L'opération vise alors plus que la simple correction de la myopie. La chirurgie de la vision doit viser la recherche de la meilleure qualité de la vision en plus de l'acuité visuelle. C'est aujourd'hui, le principal facteur de satisfaction des patients. Voir sans lunettes et sans lentilles, certes, mais surtout bien voir avec une vision précise, contrastée, nette, 'haute définition', une bonne vision nocturne...
- Qualité de vision signifie aussi absence d'
effets secondaires indésirables et troubles visuels divers : halos nocturnes, vision dédoublée, floue, fluctuante, voile, éblouissement...
Il est possible d'adapter le profil de chaque opération de myopie pour chirurgie-myopie-bonne-qualite-visionaméliorer la qualité de la vision et éviter chirurgie-myopie-mauvaise-qualite-visionles effets secondaires. Cela n'est possible qu'avec un chirurgien ayant une expérience particulière et une plate-forme technologique complète et moderne spécialisée dans la chirurgie laser des yeux. Il est important que que le chirurgien pratique un examen approfondi lui permettant de choisir, dans la grande variété des lasers et des programmes possibles, celui qui donnera la meilleure vision pour un patient donné.


operation-myopie-laserLa qualité du résultat dépend
d'abord du choix de la technique, du choix du laser optimal pour chaque patient et du choix des paramètres de traitement. Ensuite de la précision de la réalisation chirurgicale. Enfin de la gestion appropriée des suites post-opératoires.
 

Voir >>>Opération de la myopie éviter les problèmes


 

Les choix d'une opération des yeux par laser ou implants

LASER DE SURFACE. PKR

AVANTAGES:
- traitement laser en surface cornéenne ne nécessitant pas de plateau technique coûteux et sophistiqué. - - Absence de volet cornéen. Il reste plus de cornée résiduelle.
- le Lasek et l' épi-lasik ont été progressivement quasiment abandonnés car ne présentant pas d'intérêt par rapport à la PKR.
- la TransPKR n'apporte en pratique aucun avantage. Parc contre elle revêt une certaine imprécision dans l'évaluation de l'épaisseur de l'épithélium à retirer par laser.
INCONVENIENTS :
- suites douloureuses. La douleur est due à l'ablation de l'épithelium cornéen,
- longueur des suites opératoires et de la récupération visuelle,
- correction de la vision d'autant plus imprécise que la myopie est plus fort,e fonction de la cicatisation de l'épithélium On n'a pas ce facteur d'imprécision avec le Lasik où on ne touche pas à l'épithélium,
- difficulté de retouche en cas d'imprécision dans la correction et en particulier de l'astigmatisme,
- risque d'opacité de la cornée (haze), d'autant plus important que la myopie est forte.
- ne permet pas une chirurgie de la presbytie future par laser.
INDICATIONS :
- petites myopies inférieures à 3 dioptries. Au delà la précision de la correction est moins bonne. Or les retouches sont compliquées.
- Un astigmatisme notable associé à la myopie fait préférer le Lasik plus précis et facilement retouchable en cas de résultat insuffisant.
- cornées irrégulières en cas de doute sur un
kératocône fruste
- sports à haut risque de traumatisme
(boxe)

Voir >>>Opérations myopie laser de surface par PKR

LASIK FEMTOSECONDE 'TOUT LASER'

AVANTAGES :
- Technique de chirurgie non douloureuse.
Voir >>>Opération myopie avec laser femtoseconde Femtolasik
- Possibilité d'opérer les deux yeux en même temps,
- Rapidité de la récupération visuelle, Activité professionnelle possible dès le lendemain.
- Retouches faciles,
- Pas de risque d'opacité de cornée comme avec le laser de surface.
- Meilleure correction de l'astigmatisme associé à la myopie qu'avec le laser de surface.
- Permet une chirurgie de la presbytie future par laser contrairement au laser de surface.
- Technique de premier choix pour l'opération de l'hypermétropie, de la presbytie et de l'astigmatisme
- Technique de choix pour l'opération de la myopie au delà de 3 dioptries.
INCONVENIENTS :
- risque d'accident lors de la découpe du volet cornéen en cas d'utilisation d'un microkératome.
ce risque est quasiment supprimé en cas d'utilisation du laser femtoseconde pour la découpe du volet.
- chirurgie réfractive sophistiquée ne pouvant être pratiquée que dans quelques centres laser (Clinique de la Vision à Paris).
- Coût accru lié à la haute technologie.
INDICATIONS :.
- Toutes les myopies jusqu'à -13 dioptries. Plus la myopie est forte, plus elle requiert d'expérience du chirurgien. Une faible myopie n'est pas pour autant plus facile à opérer car le patient est plus exigeant. Voir : opération d'une faible myopie.
- L'astigmatisme jusqu'à 6 dioptries. Plus l'astigmatisme est fort, plus il requiert d'expérience du chirurgien. Voir chirurgie de l'astigmatisme
- L'opération de l'hypermétropie : technique de choix. La chirurgie de l'hypermétropie est plus délicate que celle de la myopie.
- L'opération de la presbytie : technique de choix La chirurgie de la presbytie est plus délicate que celle de la myopie.-

PKR ou LASIK FEMTOSECONDE ASSOCIES A DES TRAITEMENTS OPTIMISÉS

AVANTAGES :
- véritable chirurgie de la vision 'sur mesure' permettant une meilleure qualité de vision, de corriger tous les défauts de vision associés à la myopie, Taux de satisfaction très élevé.
- permet de traiter par Lasik des cornées fines ou très fines.
- permet d'effectuer une zone de traitement plus large et de limiter les effets secondaires potentiels (halos),
- permet de traiter ou de diminuer les aberrations optiques post-opératoires notamment en cas de pupille large.
- laisse une plus grande
épaisseur de cornée donc une plus grande sécurité.
- la reconnaissance irienne et l'eye-tracker multi-directionnel et rotationnel permettent une meilleure correction de l'astigmatisme que par un lasik standard.
INCONVENIENTS :
- nécessite plus de temps, d'investissement et de compétence de la part du chirurgien.

Voir >>>Opération myopie laser optimisée

RELEX SMILE

AVANTAGES :
- Utilisation d'un seul laser pour la découpe et le traitement. Le traitement par laser n'utilise qu'un seul
laser femtoseconde pour la découpe d'un lenticule dans l'épaisseur de la cornée. Ce lenticule est ensuite disséqué manuellement et extrait par une incision effectuée au bord de la poche préalablement créée.
- incision minime de la poche cornéenne à sa périphérie sans véritable volet.
- théoriquement moins de sécheresse oculaire pendant les premiers mois.
INCONVENIENTS :
- chirurgie des yeux en grande partie manuelle.
- opération de myopie standard, non optimisée ne traitant pas la qualité de la vision.
- centrage du traitement plus difficile car pas d'eye-tracking.
- correction d'astigmatisme plus imprécise car non assistée par eyetracker.
- récupération visuelle plus lente qu'avec un Lasik liée aux manoeuvres manuelles.
- retraitement difficile en cas de résultat insatisfaisant par PKR ou par LASIK uniquement.
- empêche un re-traitement futur pour la presbytie.

>>>Opération myopie par Relex Smile

IMPLANT MYOPIQUE

AVANTAGES :
- la pose d'implants est une chirurgie pour la forte myopie possible dans les centres ne possédant pas le lasik 'tout laser'.
- seule opération possible en cas de cornée ultra-fine ou ren cas de myopie très forte supérieure à 13 dioptrie..
chirurgie-myopie-implant-ICL
- grande
précision.
- qualité de la vision. Des halos sont cependant possibles autour des lumières.
- correction complète de la myopie jusqu'à -18 à -20 D.
- astigmatisme associé corrigible par un implant torique.
- moins de sécheresse oculaire qu'avec un traitement par laser.
INCONVENIENTS :
- opération plus lourde que l'opération au laser. Plus de risques qu'avec le lasik (intervention à l'intérieur des yeux). Chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale par collyre ou anesthésie générale.
- les deux yeux sont opérés séparément.

- nécessite un choix pertinent parmi les sites de mise en place des implants dans les yeux :
- implant à appui angulaire dans l'angle irido-cornéen (technique abandonnée),
implant clippé à l'iris (intervention chirurgicale quasiment abandonnée du fait de la nocivité pour les cellules endothéliales cornéennes.
- implant pré-cristallinien ICL.
C'est la technique de choix actuellement.
- implant en remplacement d'un cristallin clair. L'opération s'apparente à une chirurgie de la cataracte
. l'accommodation du cristallin est alors supprimée donc la faculté de lire sans lunettes.
- La chirurgie des yeux par implants nécessite une surveillance post-opératoire au long cours de la cornée et de la rétine.

>>>Opération myopie par implant

 

Capture d’écran 6
Vidéo d'une chirurgie de myopie forte par implant (Dr M.Timsit)

 

CHOIX D'UNE OPERATION DE MYOPIE EXEMPLES

Autres questions sur le FORUM OPERATION MYOPIE

Bonjour, souhaitant me faire opérer de ma myopie, j'ai le choix entre 2 spécialistes réputés sur Marseille mais ceux-ci utilisent des méthodes différentes : PKR ou LASIK. Je ne sais lequel choisir car tous les deux m'ont "vendu" leur système ! Le lasik me fait un peu peur car selon le spécialiste, la pellicule de l'oeil soulevée ne se cicatrise pas même à long terme. Quant à la PKR l'après-opération est difficile car mal aux yeux pendant plusieurs jours. Pouvez-vous m'aider à faire mon choix?

Dr Marc Timsit
- Si vous avez jusqu'à 3 dioptries de myopie vous pouvez choisir une opération de myopie par PKR ou par Lasik.
- Au delà de 3 dioptries et jusqu'à -13 : Lasik
- Recherche de sécurité (pour toutes les myopies) : Lasik avec laser femtoseconde
- Cornée fine et/ou myopie forte : lasik avec laser femtoseconde + économie tissulaire
- Cornée ultra-fine et/ou irrégulière : PKR
- Pupille large et/ou aberrations optiques élevées : lasik + traitement guidé par l'aberrométrie
- Astigmatisme associé à la myopie important ou complexe : Lasik
Il faut bien comprendre que choisir une opération de myopie par pkr ou par Lasik n'est que choisir le lieu de délivrance du laser sur la cornée, superficiel ou profond.
Le traitement laser est strictement le même dans les deux cas et c'est la façon dont il sera effectué qui donnera un résultat plus ou moins bon.
voir :
Obtenir la meilleure vision possible d'une opération de myopie

Je dois me faire opérer de la myopie à Genève où je réside. Pourriez vous me confirmer que le laser excimer c'est la même chose que le lasik, si ce n'est pas le cas quelles sont les differences. Merci de m'éclairer.

Docteur Marc Timsit
Dans votre cas on vous a apparement proposé une opération de myopie par PKR avec laser excimer qui n'est pas la même opération que le Lasik qui lui aussi utilise le laser excimer
.
Voir :
Différentes techniques d'opération de la myopie
La PKR traite la myopie par application du laser excimer en surface de la cornée après ablation de la couche superficielle.
Le lasik traite la myopie par application du laser excimer dans la profondeur de la cornée après découpe d'un volet superficiel.
Vous trouverez les différences sur le site :
Voir :
Lasik et PKR

Bonjour monsieur Timsit j'ai rencontré un docteur en vue d'une future opération. j'ai une myopie de -3 mais j'ai une petite cornée assez fine il hesite entre entre deux méthodes soit le laser de surface ou le lasik avec laser femtoseconde mais j'ai besoin d'être rassuré et d'avoir un avis professionnel de votre part quelle méthode pour vous est la plus adaptée à ma petite myopie ? Merci beaucoup de prendre le temps de me répondre

Dr Marc Timsit - PKR et Lasik sont possibles pour opérer une myopie faible. Il s'agit d'effectuer le laser soit en surface de la cornée soit plus en profondeur sous un volet.
Il faut comprendre que ce n'est pas cela le plus important. Ce qui compte c'est le résultat. Il dépend de la qualité du traitement laser qui va être effectué. C'est cela qui conditionnera le résultat. Pour mettre toutes les chances de votre côté il faut veiller à ce que les conditions que j'ai exposées soient remplies :
conditions pour une opération réussie

Bonjour, J'ai vu mon médecin ce matin et il me conseille maintenant d'opter pour une opération de myopie par PRK alors qu'il m'avait proposé le Lasik dans un premier temps. Est ce que la PRK est vraiment moins risquée que le lasik? Cordialement.

Dr Marc Timsit - Le Lasik présente un certain nombre d'avantages sur la PKR. Suites simples et non douloureuses, récupération visuelle plus rapide, possibilité d'opérer les 2 yeux en même temps, retouches beaucoup plus simples, absence de risque de voile cornéen. Son risque spécifique, rare, de problème de découpe du volet est supprimé quand on utilise le laser femtoseconde.

Bonjour docteur; Je me pose plusieurs questions concernant l'opération de la myopie par le SMILE.
1- Pourquoi cette méthode serait-elle moins précise que d'autres puisque le laser femtoseconde et le laser excimer ont tous deux une échelle d'impact de l'ordre du micron ?
2- En quoi les méthodes lasik/pkr traiteraient-elles mieux les aberrations et la qualité de la vision ?
3- Ouvrir une légère fente (Smile) ne présente-t-il pas un avantage clair par rapport à un capot (Lasik) dans la stabilité ultérieure de l'oeil ?
4- En dehors de ce capot, je ne comprends pas trop ce qui ferait qu'une reprise est plus difficile avec le smile ; pouvez-vous détailler ? Merci

Dr Marc Timsit
1-et 2 - Il est possible d'envisager la correction de la myopie, soit en se bornant à corriger un chiffre soit en étudiant l'ensemble des défauts de l'oeil par wavefront et en les corrigeant par le laser excimer. Le Smile ne fait que corriger le chiffre de myopie et n'utilise par le wavefront puisqu'il n'y a pas de programme de laser femtoseconde qui s'y prête. Le Smile ne dispose pas de système d'Eye-tracker efficace pour le centrage du traitement malgré les mouvement inévitables de l'oeil. Indispensable aussi pour la correction précise de l'astigmatisme souvent associé à la myopie.
3- Le volet de Lasik ne m'a jamais apporté de souci majeur juste quelques déplacements le premier jour que j'ai réglés sans difficulté. La découpe d'un volet est un avantage permettant de le resoulever rapidement pour tout défaut résiduel, si minime soit-il, pour obtenir toujours le résultat le plus parfait possible. J'utilise une certaine façon de découper un volet de Lasik qui fait qu'une fois la cicatrisation effectuée elle est très solide.
1- Dans le Smile il existe une phase manuelle assez délicate de dissection du lenticule pour son extraction par l'incision.
4- Les retouches sont très difficiles avec le Smile. Le Smile ne présente pas l'avantage de pouvoir resoulever le volet pour une retouche et on peut hésiter à reprendre pour une myopie ou un astigmatisme résiduels car il faut alors effectuer une PKR. La reprise peut aussi se faire par Lasik. C'est un acte complexe sur cette cornée déjà incisée, majorant les risques. Un lasik sur Smile est très délicat car il faut découper un volet très précisément à l'intérieur de la circonférence de la découpe du Smile. Une PKR est plus aisée à pratiquer mais il faut alors éviter le haze (opacité de cornée) sur cette cornée déjà opérée. Voir :
Opération de la myopie par Smile

Dans certains pays d'autres chirurgiens ne réalisent plus la chirurgie de la myopie par Lasik et donnent la priorité à la PRK car il y a des complications suite aux capots qui bougent en post opératoire ou même des années après l'opération...

Dr Marc Timsit
J'effectue des PKR depuis 30 ans et des Lasik depuis 25 ans, ces deux techniques pour opérer la myopie. La PKR, opération de la myopie la plus ancienne, a un certain nombre d'inconvénients que n'a pas le Lasik : longueur des suites, désagréables voire douloureuses, longueur de la récupération visuelle, longueur de l'absentéisme professionnel, relative imprécision du réultat, difficulté ou impossibilité d'une retouche, risque majoré d'infection, risque d'opacité cornéenne (haze), impossibilité de ré-opérer pour traiter ultérieurement une presbytie par laser.
Je réserve donc actuellement la PKR à des cas bien précis d'opération de myopie sur cornée ultra-fine ou irrégulière pour lesquelles le Lasik est contre-indiqué ou aux patients qui m'en font la demande, pour des petites correction de myopie.
Le Lasik est l'opération la plus pratiquée dans le monde depuis 20 ans pour corriger la myopie. Des millions de personnes ont été opérees par cette technique qui représente environ 80% des opérations de myopie.
Je n'ai jamais rencontré de problème avec le capot passé le premier jour où je préconise des précautions très strictes pour éviter son déplacement. C'est au contraire un avantage de pouvoir re-soulever le capot pour une retouche (exceptionnelle pour une opération de la myopie dans des mains exercées mais parfois utile pour parfaire un résultat en cas d'astigmatisme résiduel) ou pour traiter ultérieurement une presbytie. il en vrai que j'effectue personnellement certains types de découpe du capot permettant une cicatrisation plus rapide et plus solide.

Voir : cicatrisation du capot après un lasik

La PKR est souvent utilisée par des chirurgiens ne pouvant bénéficier d'une infrastructure développée car c'est un geste plus simple que le Lasik, ne nécessitant pas un plateau technique très développé ni une formation chirurgicale développée.
Le laser femtoseconde utilisé pour l'opération de la myopie par Lasik est au contraire beaucoup plus coûteux et n'est réservé qu'à des centres modernes ayant une surface financière solide.
Dans tous les cas que ce soit avec une PKR ou un Lasik il faut surtout comprendre que l'obtention du meilleur résultat d'une chirurgie réfractive est subordonnée aux respect des règles que j'ai exposées sur le forum :
Conditions pour une opération de myopie réussie
ainsi que sur le site :
Chirurgie réfractive : comment obtenir le meilleur résultat

Bonjour Monsieur, J'ai vu un ophtalmo pour me renseigner sur une éventuelle opération de ma myopie et astgmatisme . Voici ma prescription : OD : -4,50 (-2,50 à 85°) et OG : -3,50 (-1,25 à 150°), Il m'a dit que l'opération par lasik n'était pas envisageable car ma cornée était trop fine. Est-ce que avec le laser femtoseconde ce problème pourrait être surmonté ?Je vous remercie d'avoir pris connaissance de ma question.

Dr Marc Timsit - L'opération par lasik avec laser femtoseconde permet de corriger la myopie et l'astigmatisme quand la cornée est fine voire très fine avec des techniques de laser excimer sophistiquées. Entre autres mesures le fait de pouvoir soulever un volet très fin permet de laisser plus de cornée à traiter. Votre cas peut être une indication au lasik avec laser femtoseconde et traitemnt optimisé pour laissr une cornée sécuritaire. A condition que la cornée ne soit pas extrêmement fine et qu' il n'existe pas un kératocône.

J'ai une cornée fine (460), une myopie de -4,50, et en conséquence mon ophtalmo me propose uniquement une intervention au laser excimer PKR. Je suis très déçue car je pensais que le laser Femtoseconde pouvait être utilisé en cas de cornée fine, et permettre ainsi une correction avec des suites bien moins douloureuses et compliquées. L'ophtalmo qui me suit me dit que nous n'avons pas le recul nécessaire pour évaluer les conséquences de ce type d'intervention sur les cornées fines; Qu'en pensez-vous? Dois-je voir un autre chirurgien? La PKR, outre les désagréments d'une opération en 2 temps, me fait un peu peur. Le courage me manque... Alors, j'abandonne?

Dr Marc Timsit - 460 microns d'épaisseur. Vous avez une cornée ultra-fine qui n'est opérable que par PKR, s'il n'y pas de contre-indication par ailleurs. Une technique de laser appropriée laissera une épaisseur de cornée sécuritaire. Il n'y a pas de risque de fragilisation. Les inconvénients de la PKR peuvent être très amoindris avec un chirurgien expérimenté.

Si on sait comment se forme les halos lumineux (zone de traitement < taille pupille de nuit) pourquoi en amont ne pas avoir mesurer la taille de la pupille dans le noir et prédire ainsi si elle sera plus grande que la zone de traitement et donc au final s'il y aura des halos lumineux pour la personne ou non? Pourquoi les médecins ne parlent pas assez à leurs patients de ces problèmes de halos lumineux avant l'opération de la myopie et se contentent simplement de leur faire signer un papier. Personnellement si j'avais su que ma vie aller devenir un calvaire et que je ne pourrais plus conduire de nuit je n'aurais jamais fait cette opération.

Dr Marc Timsit - Il est important parmi d'autres examens que le chirurgien mesure avant l'opération la taille de la pupille à la lumière et dans l'obscurité afin d'adapter la taille du traitement. C'est une des façons d'éviter les halos.
J'opère régulièrement des myopies même fortes avec des pupilles larges en prenant des précautions spéciales dans la programmation des différents paramètres d'intervention. Moyennant quoi je ne constate pas de halos gênants même pour des myopies fortes.

A- t-on autant de recul pour la correction de l'astigmatisme que pour la correction de la myopie ? à partir de quel seuil de dioptrie un astigmatisme n'a pas de conséquence sur la vision , vise-t- on toujours la correction totale de l'astigmatisme ?

Dr Marc Timsit - La correction de l'astigmatisme s'impose dans presque toutes les opérations de myopie. On peut négliger ou laisser un astigmatisme résiduel de 0,50 d s'il n'est pas oblique ou inverse. Le plus important est la précision dans la détermination de l'axe de l'astigmatisme. En effet quelques degrés d'imprécision vont faire toute la différence dans le résultat, et ce d'autant plus que l'astigmatisme est important. Le chirurgien doit définir lui-même quel est l'axe idéal en faisant lui-même ses examens pour tenir compte de la rotation de l'oeil entre la position verticale du sujet et la position allongée sur la table opératoire ainsi que de la rotation de l'oeil pendant l'intervention. C'est capital pour la qualité du résultat.

Bonjour, En parcourant votre (joli) site très complet, je m'aperçois que la chirurgie réfractive est en constante évolution depuis de nombreuses années. Y'a-t- il du nouveau à venir ? Dois-je attendre ?

Dr Marc Timsit - La chirurgie réfractive a atteint un haut degré de précision et de sécurité. Mais il y aura des nouveautés, c'est certain. La véritable révolution a été le laser femtoseconde pour découper le volet de lasik, que j'ai été l'un des premiers chirurgiens à utiliser en 2004. Il faut bien se décider un jour, quand vous pensez que l'opération vous donnera satisfaction.

J'aimerais me faire opérer par implants (car très forte myopie -19 d) mais ma grande hantise est que l'on me dise que je ne suis pas opérable. Par rappport à quoi vous basez-vous pour dire qu'une personne est opérable ou non ? Que conseiller à une personne très myope qui ne supporte plus les lentilles ?

Dr Marc Timsit - Les implants phakes peuvent corriger une myopie de -19. Les implants peuvent être contre-indiqués s'il existe une pauvreté en cellules endothéliales, une étroitesse de la chambre antérieure ou une pupille trop large.
Voir :
chirurgie de la myopie par implants

J'ai 49 ans je suis myope et presbyte. J'envisage de me faire operer mais on me propose de corriger parfaitement ma myopie sur mon oeil directeur et à sous corriger mon autre oeil de façon à voir de près. L'autre solution proposée par un second ophtalmologue consisterait à me corriger ma vision de pres et de loin sur chacun des deux yeux. Si la premiere solution est souvent évoquée dans les forums et par les praticiens, je ne vois rien sur le deuxième solution. Cette dernière est certes alléchante mais est elle fiable et à t'on du recul ? merci de votre feedback.

Dr Marc Timsit - La premère solution s'appelle la monovision : un oeil de près, un oeil de loin. C'est la solution la plus classique. Un oeil verra mal de près, l'autre oeil verra mal de loin. La différence de vision peut être mal supportée.
La seconde solution est le presbyLasik myopique. C'est une excellente technique permettant de corriger à la fois la myopie et la presbytie sur le même oeil. Mais elle est plus délicate et nécessite d'être bien maîtrisée par un chirurgien expérimenté.
Voir :
Opération simultanée de myopie et de presbytie

Bonjour, j'ai 60 ans et une myopie de -13 aux 2 yeux. Suis je opérable par laser ? ou par une autre opération ? Avec quel résultat? Merci de bien vouloir me répondre

Dr Marc Timsit - L'opération par laser n'est pas la meilleure solution à votre âge du fait de votre forte myopie. La mise en place d'un implant permettra de corriger votre myopie avec un meilleur résultat visuel.
Voir :
Opération de la myopie et de la presbytie

J'ai une forte myopie associée à un astigmatisme lui aussi important
OG : - 10 (- 2 à 175 °) ; OD : -8,50 (-2 à 0°). J'ai 41 ans et d'importantes difficultés d'accomodation en vision de près, ainsi que relativement peu de larmes, ce qui ne permet plus de tolérer des lentilles.Mon épaisseur de cornée est d'environ 570 microns. On m'a proposé une intervention selon la technique du cristallin clair, plutôt que des implants phaques qui devraient être retirés dans quelques années dans la mesure où les grands myopes ont, en général, des cataractes à un âge plus avancé que la moyenne.Je souhaiterais savoir si je suis également opérable en Lasik femtoseconde et si l'opération de remplacement du cristallin clair paraît, dans mon cas, préférable à un Lasik femtoseconde.

Dr Marc Timsit - A 41 ans Le risque de l'opération de la myopie forte par le remplacement du cristallin clair par un implant est le décollement de la rétine. Ainsi que la certitude de la perte totale de l'accommodation pour la lecture.
L'implant phake ICL torique est possible mais effectivement il risque de devoir être retiré dans quelques années car il peut à votre âge avancer l'apparition d'une cataracte.
Le lasik laser femtoseconde est possible à condition d'une optimisation pointue du traitement associé.

Bonjour Docteur Timsit, Devant subir une opération de myopie, j'ai vu plusieurs de vos confrères à Paris qui m' ont diagnostiqué un kératocône des deux yeux, on m'a prescrit des lentilles spécifiques mais que je ne peux supporter. Ma question est ce qu'aujourd'hui on peut envisager une opération chirurgicale de la myopie au lasik avec le laser femtoseconde pour un kératocône ? Merci de me donner de plus amples informations. Cordialement.

Dr Marc Timsit - Le kératocône est la grande contre-indication de l'opération de la myopie au lasik, que ce soit le lasik classique avec découpe du volet au microkératome ou même le lasik moderne avec découpe d'un volet plus fin au laser femtoseconde. Cette découpe du volet risque d'affaiblir la cornée pathologique de façon dramatique.
- Dans les formes évidentes et évoluées il est facile d'en faire le diagnostic.
- Toute la difficulté est de diagnostiquer le kératocône dans ses formes frustes, non apparentes cliniquement. Seule la pratique systématique de la topographie cornéenne avant toute opération de myopie peut mettre en évidence ces formes sur un ensemble de signes, pas toujours évidents à interpréter.
L'enjeu de ce dépistage des formes de kératocône fruste est crucial avant d'envisager toute chirurgie de la myopie par laser. En effet, si elles sont méconnues et la myopie opérée par lasik, classique ou au laser femtoseconde, la grave complication à redouter est l'ectasie cornéenne. Elle aboutit à une dégradation rapide et progressive de la vision avec réapparition d'une myopie et d'un astigmatisme importants et évolutifs, en rapport avec une déformation progressive de la cornée. Voir Le kératocône

Bonjour, J’ai 39 ans avec une myopie -2.50 aux 2 yeux. Je porte des lentilles que je supporte plutôt bien et aimerais éviter le plus longtemps possible de porter des lunettes. Si je me fais opérer de la myopie maintenant, y a-t-il un plus grand risque pour que je doive porter des lunettes pour compenser un début de presbytie après la quarantaine car une autre opération me coûterait vraiment trop cher et j’ai lu qu’il n’était pas possible de réopérer de la presbytie après une opération de la myopie ? Vaut-il mieux que je garde mes lentilles le plus longtemps possible si je les supporte bien pour me faire opérer par la suite de la presbytie+myopie pour retarder le port de lunette ? Je ne suis pas trop tentée par l'opération d'un seul oeil au lasik avec une différence aux 2 yeux. Me conseillerez-vous l’opération ?

Dr Marc Timsit - Ce que vous avez lu est inexact. il est tout à fait possible de ré-opérer pour la presbytie une personne qui a déjà été opérée de la myopie. Je le fais régulièrement.
Il serait aussi possible de vous opérer actuellement de la myopie et préventivement de la presbytie en gardant une vision équilibrée, sans grande différence entre les deux yeux. C'est l'objet de mes articles:
Opérer myopie et presbytie

Bonjour, j'ai une myopie de -6,50. On m'a affirmé que la PKR était une opération moins dangereuse que le lasik lors de sa réalisation et aussi du fait que le capot cornéen ne cicatrise jamais complètement. Qu'en pensez-vous ?

Dr Marc Timsit -Le capot du lasik a beaucoup d'avantages car c'est lui qui, contrairement à la PKR, permet une opération sans douleur, des deux yeux en même temps ce qui permet une reprise rapide de l'activité, aux résultats rapides et précis et la possibilité de reprendre facilement et rapidement un résultat imparfait. La PKR n'a pas ces avantages, elle est moins précise, peut difficilement être reprise, et expose en outre au risque de voile cornéen (haze). Le laser femtoseconde permet d'éliminer pratiquement le risque de mauvaise découpe lors de la réalisation du capot.
Pour avoir une idée de la force de cicatrisation du capot je vous invite à regarder une vidéo d'une reprise de Lasik 10 ans après

Bonjour, Je suis un homme de 39 ans, très myope, voici mes corrections lunettes pour ma myopie : Droit -9.00 - Gauche -7.25 +astigmatisme J'ai consulté un centre qui dispose de toutes les technologies d'opérations, du simple laser, au smile, en passant par le lasik. Ils m'ont fait tout un tas de tests, et l'ophtalmo a conclu en disant "compte tenu de votre myopie, je ne vous laisse pas le choix du type d'opération, ce sera le smile".Tous les tests étaient bons et une belle épaisseur de cornée ~560. Je me pose des questions : Comment gérer ma presbytie future ? Pourquoi ne suis je pas éligible au lasik qui a été bien plus éprouvé ? - le smile semble séduisant car pas de découpe d'un volet, mais j'ai vu les vidéos d'opération, et la petite fente est malmenée pour l'extraction du lenticule... et il y a des gestes techniques du chirurgien qui sont assez effrayants... le risque que des résidus restent emprisonnés est-il important (déformation de la vue) ? - j'ai aussi vu que les études montraient plus de "complications" pour l'instant en smile qu'en lasik. Je n'ai pas eu l'épaisseur de cornée après smile, laissera t elle encore la possibilité d'une 2ème correction si besoin d' affinement ?

Dr Marc Timsit - Vous avez décrit vous-même certains inconvénients du Smile. Le Smile n'est pas plus indiqué que le Lasik en cas de forte myopie. Il est imprécis dans la correction de l'astigmatisme. Il présente l'énorme inconvénient de ne pas pouvoir être repris facilement en cas de résultat insatisfaisant. Il ne pourra pas être repris plus tard pour corriger la presbytie. Vous êtes opérable par Lasik avec des techniques particulières. La presbytie peut actuellement être opérée par Lasik en même temps que la myopie sans qu'on ait besoin de sous-corriger un des deux yeux (sans monovision).
Voir le forum pour des exemples de patients opérés par Smile et les problèmes que cela peut poser : Opération de la myopie par Smile

Autres questions sur le FORUM OPERATION MYOPIE

Prendre rendez-vous