OPÉRATION MYOPIE PARIS LASER FEMTOSECONDE

Lasik femtoseconde Paris
operation-myopie-forum

LE LASIK FEMTOSECONDE

Dr Marc Timsit, Paris

Vidéos femtolasik

Le laser femtoseconde est appelé aussi Intralase, intralasik, Lasik "Tout laser", Lasik "100%", femtolaser, femtolasik

Voir >> Le laser femtoseconde iFS

Voir aussi :

L'intralaser ou intralasik au laser femtoseconde est une nouvelle méthode de Lasik n'utilisant que le laser ("All laser Lasik"). Elle est pratiquée dans quelques centres de pointe depuis 2004. Voir :
http://www.ophtalmologie.fr/operation-myopie/essuyer-les-platres-avec-laser-femtoseconde-t67.html

Elle utilise le laser intralaser FS (Femtoseconde). Une femtoseconde est une durée de 10-15 seconde (un millième de millionième de millionième de seconde). Une femtoseconde est par rapport à une seconde ce qu'est l'épaisseur de ce trait
l

par rapport à la distance terre-soleil. Le laser femtoseconde émet des ondes lumineuses ultra-brèves dont la durée est mille millions de fois plus courte que le flash d'un appareil photo électronique.

Dans la technique traditionnelle de Lasik, le laser excimer va remodeler la cornée dans sa profondeur pour corriger le défaut visuel. Mais, avant l'action de ce laser, on utilise un petit rabot avec une lame métallique, le microkératome, pour découper un volet superficiel de cornée qui est récliné pour avoir accès à la profondeur de la cornée qui va être traitée. La découpe de ce volet est le temps le plus délicat de l'opération Lasik. Même dans des mains expertes, l'épaisseur et le diamètre de ce volet ne peuvent être constants d'une opération à l'autre et des complications de découpe du volet sont susceptibles de survenir, rarement, mais pouvant entraîner un retard de récupération visuelle et parfois un certain degré de perte de vision permanente.

volet-lasik-trou

Volet perforé

Le Lasik intralaser remplace le microkératome par un laser femtoseconde. Ce laser femtoseconde remplace complètement la lame. Le laser femtoseconde émet des ondes lumineuses ultra brèves.

laser-femtoseconde2

Il crée des micro-bulles de gaz résultant de la vaporisation du tissu cornéen juste sous la surface, de 3 microns (3 millièmes de millimètre). Ces milliers de bulles juxtaposées permettent la création d'un volet cornéen d'épaisseur très précise, découpé parfaitement à la profondeur programmée. Ce laser entraîne beaucoup moins d'effets secondaires tissulaires. La découpe du volet est beaucoup plus précise qu'avec le microkératome et ne présente pas la variabilité du microkératome notamment en épaisseur. Contrairement au microkératome elle ne dépend pas des caractéristiques de l'oeil (taille et courbure de la cornée).

Le Lasik intralaser femtoseconde présente un certain nombre d'avantages par rapport au lasik traditionnel

AVANTAGES DU lasik avec laser femtoseconde ?

Actualités sur le laser femtoseconde

Voir aussi : Le Lasik femtoseconde 'tout laser'

VIDEO D'UNE OPERATION DE MYOPIE PAR LASIK FEMTOSECONDE

Capture d’écran 6

Le Lasik classique utilise un microkératome (sorte de petit rabot avec une lame métallique) pour découper le volet cornéen.
Le Lasik "tout laser" avec laser femtoseconde , utilisé à Paris depuis 2004 dans les deux premiers centres pionniers en France (Clinique de la vision, Paris, voir laser femtoseconde), remplace la découpe du volet au microkératome par un nouveau laser femtoseconde. Cette nouvelle technique de chirurgie lasik utilise deux lasers successifs (laser femtoseconde et laser excimer) avec un coût accru, prix du progrès et de la sécurité.Femtosecondeavantages

 

 

 

 

 

Le laser femtoseconde apporte un certain nombre d'avantages qui en font une avancée technologique majeure :

- une sécurité accrue

pour ceux qui envisagent une chirurgie réfractive par Lasik mais sont rebutés par l'utilisation du rabot. Avec le laser femtoseconde, certaines complications éventuelles sont soit éliminées (complications de découpe) soit diminuées : érosions cornéennes superficielles (absence de lame passant sur la cornée), déplacement du volet (le volet est beaucoup plus stable car la découpe des bords est moins oblique et enchâssée dans la cornée), sécheresse oculaire (coupe plus superficielle), infiltrat de cellules sous le volet, infection (absence de lame et de microkératome), inflammation diffuse, astigmatisme induit (charnière plus petite).

microkeratome
- une précision accrue

le laser femtoseconde permet de découper un volet d'épaisseur et de dimension beaucoup plus précises diminuant les risques de volet décentré, de volet trop fin, irrégulier, incomplet, perforé ou de volet trop épais exposant à l'ectasie cornéenne. Du fait de la précision de la découpe du volet et de son centrage, le nombre de ré-opérations pour correction insuffisante est diminué.

- une qualité de résultat accrue

avec le laser femtoseconde, un groupe plus important de patients arrive à la vision maximale grâce à une moindre induction d'astigmatisme et d'aberrations optiques qu'avec le microkératome. La possibilité d'effectuer de plus grandes zones optiques de traitement permet de diminuer les effets secondaires.

laser-femtoseconde
Avec le laser femtoseconde (Intralase), un groupe plus important de patients arrive plus rapidement à la vision maximale qu'avec le microkératome.
Le nombre de retouches pour correction insuffisante est diminué (1% au lieu de 5%).

item3
Le laser femtoseconde Intralase FS (en haut) laisse, après découpe du volet, une surface stromale cornéenne plus lisse que le microkératome XP (en bas) vues aux grossissements 9X 135X et 300X. Il s'ensuit:

- des résultats plus précis et plus rapides

- une meilleure qualité de vision

Des cas plus difficiles peuvent être traités

par le lasik avec découpe du volet par le laser femtoseconde
Avec le laser femtoseconde, il est possible d'opérer avec plus de sécurité des sujets difficiles à traiter par le lasik classique :

- Les cornées fines

où il s'agit d'économiser la cornée au maximum. La possibilité de créer un volet fin (90 au lieu de 160 microns avec le microkératome) d'une épaisseur prévisible (variations de 5 à 10 au lieu de 50 microns) et de qualité (épaisseur constante, régularité) permet de traiter les sujets qui ont une cornée trop fine pour pouvoir bénéficier du Lasik traditionnel. Il est indispensable dans ces cas de faire suivre la découpe d'un volet fin avec le laser femtoseconde d'un traitement de la cornée IFSvoletfinpar un programme d'économie tissulaire qui permet de creuser la cornée de 25 à 30% de moins qu'avec le laser classique.

- Les cornées sortant de la norme

trop petites, trop cambrées ou trop plates exposant à des accidents de découpe avec le lasik classique.

- Les fortes myopies

, en particulier, qui ne pouvaient être opérées jusqu'à présent par le lasik qui affaiblissait trop la cornée, peuvent maintenant l'être en toute sécurité. En effet, le volet soulevé avec le laser femtoseconde peut être beaucoup plus fin (100 microns au lieu de 160 microns), permettant ensuite de traiter une plus grande épaisseur de cornée avec le laser excimer donc une myopie plus forte. Là aussi, un programme d'économie tissulaire est indispensable pour moins affaiblir la cornée.

- L'hypermétropie-presbytie

car il est indispensable d'effectuer une large zone de traitement sous un capot large, et bien centré.

- L'astigmatisme :

voir opération astigmatisme

En dehors de ces cas difficiles, pour toutes les opérations au laser, le lasik au laser femtoseconde est un progrès majeur du fait de la sécurité apportée et de la précision beaucoup plus importante de l'acte chirurgical.

Bien que présentant de nombreux avantages, le laser femtoseconde n'est cependant pas le rayon magique qui peut garantir à tout coup la réussite d'une opération. Le laser femtoseconde n'est que le moyen précis et sûr de découper le volet cornéen. Le deuxième temps de l'opération est le plus important, le résultat en dépend : c'est le remodelage de la cornée par le laser excimer, optimisé pour chaque cas selon de nombreux paramètres.
 

Son seul inconvénient était la Femtosecondepreferencepatientpossibilité rare d'apparition d'une sensibilité à la lumière 3 à 6 semaines après la chirurgie, transitoire, disparaissant après quelques jours de traitement par collyre. Cet effet est devenu encore plus rare avec les dernières versions du laser femtoseconde Intralase iFS permettant un meilleur confort pour le patient, une dissection du volet plus facile et plus rapide, moins de délivrance d"énergie à la cornée donc moins d'inflammation, des suites opératoires encore plus simples et plus de précision et de sécurité et un meilleur résultat visuel.
La dernière (FS5) génération de laser femtoseconde IntraLase iFS cadencé à 150kHz, permet maintenant une découpe en 16 à 18 secondes. Cette nouvelle version de laser femtoseconde permet non seulement d’accélérer la découpe, mais aussi de la personnaliser dans son épaisseur, sa forme (diamètre, taille et positionnement de la charnière, découpe des bords), tout en augmentant la sécurité.

Le laser femtoseconde de dernière génération (intralase iFS) apporte :
- une rapidité de découpe du volet accrue (16 secondes) contre 35 secondes pour le FS3 et 55 secondes pour le FS2
- une délivrance d'énergie moindre d'où des suites opératoires plus simples

FORUM OPERATION DE MYOPIE

10 JUIN 2005 Le chirurgien-ophtalmo (d'une certaine clinique renommée à nantes) que j'avais vu il ya environ 2 ans m'a dit que ma cornée était trop fine, donc pas d'opération possible (je suis myope et astigmate)
mon nouvel ophtalmo (déménagement oblige) m'a parlé d'une nouvelle technique qui pourrait convenir à mon cas. je suppose qu'il s'agit de celle que vous mentionnez.
mais cette dernière semble très récente (septembre 2004 si j'ai bien suivi) et je n'ai pas envie "d'essuyer les plâtres". comment en savoir plus sur le nombre d'opérations pratiquées en France, les résultats, le nombre de chirurgiens pratiquants etc. ?
merci de votre réponse

Le lasik avec laser femtoseconde utilise, pour la découpe du volet, un nouveau laser à la place du microkératome (rabot). Le laser femtoseconde remplace la lame du microkératome par la création de bulles de gaz. Le 2è temps du lasik, celui du traitement de la myopie, reste inchangé et s'effectue par le laser excimer qui date de 1985.

 

10 JUIN 2005 DOCTEUR MARC TIMSIT -- Les premiers essais du laser femtoseconde ont été menés aux USA en 1998. Il a obtenu l'agrément de la Food and D rug Administration en 1999 et le marquage CE en mars 2004. Les premiers chirurgiens américains l'ont utilisé depuis 2002 et ont rapporté une excellente sécurité et d'excellents résultats . Actuellement 15% au moins des lasik aux USA sont effectués par cette méthode, ce chiffre est en augmentation constante et nombreux sont les chirurgiens qui ne pratiquent plus que cette technique.

- Le laser femtoseconde a été introduit en France en juillet 2004 dans 2 cliniques privées de pointe à Paris qui ont été les premières à l'acquérir en Europe et sont les seules à le posséder actuellement en France. Les chirurgiens qui l'utilisent dans ces 2 cliniques, en particulier moi-même à la Clinique de la Vision, rapportent une très grande sécurité et de bons résultats.

Personnellement j'effectue depuis 2004 toutes mes opérations par lasik avec le laser femtoseconde.

Même si cette technique est encore peu répandue, les détracteurs parlant d'effet marketing par ignorance ou incapacité financière à l'acquérir - cela est habituel pour les nouvelles techniques - elle est promise sans aucun doute à un grand avenir et deviendra un standard pour le lasik. Tous les centres de chirurgie réfractive privés ou hospitaliers finiront tôt ou tard par l'acquérir.

Je pense qu'il s'agit d'une révolution et non pas d'une simple évolution dans la chirurgie de la myopie. Pour plusieurs raisons :
- par le fait que je ne veux pas faire courir le risque, avec le lasik classique, rare mais sérieux de complications de découpe ou plus fréquent d'érosion cornéenne alors que j'ai à ma disposition une technique qui a éliminé ce risque.
- par l'excellente précision constante dans la découpe et le centrage du volet entraînant une excellente qualité de résultat.
- par la possibilité de traiter des cas que je récusais auparavant avec le lasik classique, par exemple les cas de forte myopie ou de cornée fine, à cause du risque de creuser trop profondément la cornée (risque d'ectasie de la cornée) ou d'effets secondaires gênants (halos).
- Il est à noter que le seul effet secondaire propre au laser femtoseconde est la possibilité, rare, d'apparition d'une sensibilité à la lumière dans les semaines qui suivent. Cela se règle par l'instillation de collyre pendant quelques jours.

Voir mes articles:

Le laser femtoseconde iFS

Les lasers femtoseconde

Autres questions sur le FORUM OPERATION MYOPIE