OPÉRATION PRESBYTIE - CHIRURGIE LASER ET IMPLANTS

OPÉRATION PRESBYTIE

 

Choix d'une opération de presbytie en 2019

operationpresbytielectureLa demande d'opération de la presbytie est de plus en plus fréquente. Elle s'adresse à des sujets de plus de 45 ans qui désirent se passer de lunettes pour lire. La chirurgie de la presbytie est en constante évolution, permettant maintenant aux patients myopes d’être opérés en conservant l’avantage de lire sans lunettes. La presbytie peut être opérée chez le myope à tout âge comme cela est le cas depuis longtemps chez l’hypermétrope. De même, les progrès récents permettent aussi de corriger l’emmétrope voyant bien de loin. Les clés du succès résident dans le choix optimal de la stratégie thérapeutique adaptée à chacun et à chaque œil, l’information, la qualité de la chirurgie et le suivi postopératoire.La chirurgie de la presbytie est différente selon l'âge et selon que le sujet est myope, hypermétrope, astigmate ou a une bonne vision de loin.
Elle peut se faire selon deux techniques : le laser ou les implants.

 

DANS CETTE PAGE :

Dr Marc Timsit - L'opération de la presbytie n'est pas une opération nouvelle ni une opération simple, comme cela est prétendûment annoncé actuellement par les médias ou certains centres à grand renfort de publicité mais remonte à vingt ans, voire plus pour certaines méthodes. La panoplie des choix s'est étoffée avec le temps rendant cruciale l'opportunité de la décision thérapeutique.
Presbytie 

Les motivations pour l'opération de la presbytie sont diverses. Ce sont d'abord des motivations de confort, de convenance personnelle : ne plus avoir à chercher ses lunettes, ne plus avoir la contrainte de mettre et d'entretenir des lentilles ou tout simplement désirer une vision sans contrainte. L'opération de la presbytie peut relever de motivations esthétiques ou psychologiques : sensation de mieux-être, amélioration de l'esthétique, de rajeunissement... Le sujet peut connaître des problèmes d'intolérance ou des complications dues aux lentilles de contact et envisage difficilement de repasser aux lunettes. Il peut vouloir une vision suffisante pour pratiquer certains sports : sports nautiques, sports exposés à la perte d'une lentille, à la poussière. Des motivations financières aussi, le coût de verres progressifs à changer régulièrement devenant rapidement important.
 

Les objectifs d'une opération de presbytie réussie

1 - Le but de l'opération de la presbytie est d'obtenir une autonomie sans l'aide de lunettes à toutes les distances: pour la vision de loin, la vision intermédiaire et la lecture.

2 - La vision de loin doit être en outre de bonne qualité c'est-à-dite nette, contrastée, avec un minimum de halos nocturnes.

3 - L'operation de la presbytie doit être modulée en fonction des besoins visuels du sujet en vision de loin, vision mi-distance et lecture.

4 - Il est nécessaire que le résultat soit durable dans le temps quand la presbytie évolue.

operation-presbytie-distances

Liens utiles :

Opération de presbytie par laser et implants. Conditions de la réussite

Que faut-il comprendre avant une opération de presbytie ?

Opération de la presbytie chez un sujet voyant bien de loin

Vision floue de loin après une opération de presbytie

Opération de la presbytie. Les clés de la réussite

Les conditions de la réussite d'une opération de presbytie

Le Lasik pour opérer une presbytie est quasiment obligatoire.
L'opération de la presbytie ne peut être qu'une chirurgie personnalisée non standard, chaque cas étant éminemment différent. La démarche du patient et du chirurgien s'apparentent, dans une certaine mesure, à celle d'une opération de chirurgie esthétique.
L'indication et la réalisation de l'opération doivent s'adapter à chaque cas en fonction de l'âge, des défauts visuels, des désirs et des besoins visuels de chacun. Il y a satisfaction du patient s'il obtient un résultat personnalisé en fonction de ses désirs visuels. Une opération de presytie réussie donne d'immenses satisfactions. Cependant la chirurgie de la presbytie beaucoup plus que la chirurgie de la myopie est une chirurgie délicate qui nécessite un long temps d'étude préalable de la part du chirurgien et doit être adaptée à chaque cas personnel. Les réponses à un questionnaire détaillé permettront de déterminer la meilleure solution correspondant aux besoins visuels à toutes les distances.

Le chirurgien doit être apte à pratiquer toutes les techniques d'opération de presbytie: presby-lasik avec laser femtoseconde, monovision, pose des différents implants possibles monofocaux, progressifs ou accommodatifs, ou intra-cornéens. Un chirurgien ne pratiquant qu'une seule technique aura tendance à ne proposer que celle-là. Certains  chirurgiens  ne pratiquent que le laser. Alors qu'un chirurgien pratiquant toutes les techniques de laser et de pose d'implants conseillera celle qui est la plus sûre et le plus appropriée à chaque cas pour obtenir le meilleur résultat.

Le chirurgien doit avoir accès à un plateau technique complet et moderne lui permettant de prendre ses décisions en toute liberté. Une clinique de notoriété reconnue et uniquement destinée aux interventions de chirurgie réfractive est très certainement préférable avec plusieurs dizaines d'interventions effectuées par semaine, gage de professionnalisme. On y bénéficie des avancées technologiques les plus modernes, d'un matériel régulièrement testé mis à jour et entretenu, de tous les lasers d'efficacité éprouvée dans l'opération de la presbytie, ainsi que d'un personnel soignant formé à cette opération.

Le chirurgien doit avoir une longue expérience de l'opération de la presbytie. Certaines techniques 'prometteuses' n'ont été qu'un feu de paille, d'autres se sont affinées avec le temps. Les résultats et la durabilité dans le temps sont hautement dépendants des décisions du chirurgien aussi bien que de la technologie utilisée, donc de son expérience.

Le chirurgien de la presbytie doit avoir de l'expérience chirurgicale pour la chirurgie oculaire en général : en plus de la chirurgie réfractive, pratique-t-il en particulier la chirurgie de la cataracte et de la cornée ? Il saura gérer les différents problèmes pouvant se poser, réintervenir si le résultat n'est pas satisfaisant.

Le chirurgien doit être disponible. L'opération de la presbytie nécessite un bon contact, une bonne écoute et beaucoup de disponibilité de la part du chirurgien. Le temps passé en tests, questions et explications avant l'opération ne doit pas être ménagé de même que le temps passé en consultations post-opératoires. Le patient doit pouvoir être suivi par le chirurgien lui-même car le résultat final ne sera apprécié avec précision qu'après quelques mois. Il est habituel que, pendant cet intervalle le patient soit sujet à de multiples doutes et la disponibilité du chirurgien est cruciale pour l'informer sur l'évolution de sa vision. Le chirurgien doit donc assurer lui-même le suivi de l'opération de la presbytie et des problèmes pouvant se poser. Il doit pouvoir être joignable à tout moment par téléphone et voir rapidement le patient en consultation si besoin.

>>>Comment obtenir un bon résultat d'une opération de presbytie ?

Les différentes techniques d'opération de presbytie

1- La monovision

La monovision est la technique la plus ancienne. Appliquée depuis de nombreuses années aux lentilles de contact, à la chirurgie de la cataracte et à la chirurgie cornéenne au laser, elle consiste à corriger parfaitement l’œil dominant en vision de loin et à favoriser la vision de près à l’œil dominé par le maintien volontaire d’une myopie, variable selon les sujets, destinée à compenser la presbytie. La monovision concerne toutes les opérations de presbytie dans une certaine mesure.

Indications : les meilleures indications sont l’opération de la myopie par laser à l’âge de la presbytie débutante et les opérations de myopie par implants (qu’ils soient phakes ou implantés lors de l’opération de la cataracte). La monovision peut aussi être appliquée, de façon modérée, à l'opération de la presbytie chez l’hypermétrope. Elle est souvent mal tolérée chez le patient emmétrope.

Avantages : la monovision est une technique prédictible, sûre, ajustable par une retouche facile. Elle préserve une bonne qualité de vision (pas de halos ni d’éblouissement, peu de modifications de la perception des contrastes). La vision est acquise dès les premiers jours postopératoires sans perte d’acuité visuelle binoculaire.

Impératifs : pour donner satisfaction, la monovision impose de bien déterminer l’œil choisi pour la vision de loin et celui choisi pour la vision de près. On choisit en général, pour la vision de près, l’œil pour lequel la sous-correction est la mieux supportée en vision binoculaire. Mais l’inverse, avec l’œil dominant pour la vision de près, peut aussi être un choix judicieux.
En ce qui concerne l’œil dominant, la vision de loin ne reposant que sur cet œil, il faut une correction parfaite, en particulier de l’astigmatisme. La satisfaction du patient, qui demande à retrouver une vision optimale de loin, en dépend.
En ce qui concerne l’œil dominé, il faut un dosage très précis de la correction à effectuer :

  • Si la sous-correction est trop faible, le résultat sur la presbytie sera décevant ou ne sera pas durable, et le sujet devra reporter tôt ou tard des lunettes pour lire. Cette limitation peut rendre la monovision insuffisante pour compenser une presbytie complè-tement installée chez un myope plus âgé.
 
  • Si la sous-correction est trop importante, il risque d’y avoir trop de différence entre les deux yeux : engendrant inconfort, fatigue oculaire, altération des performances visuelles pour les tâches complexes, trouble de la vision stéréoscopique (responsable d’une perte de la vision du relief pénalisant les activités en 3D) et mauvaise appréciation des distances. Une simulation préalable est possible par le port d’une lentille. La neuroadaptation permet d’améliorer le confort au bout de quelques semaines. Des verres correcteurs additionnels sont parfois nécessaires pour éviter la fatigue visuelle en lecture prolongée ou pour améliorer les performances visuelles de loin.

2- Le presbyLASIK

L'opération de la presbytie par laser peut faire appel à plusieurs procédés. Le but est de modifier les propriétés optiques de l'œil de façon à permettre une vision non corrigée à toutes distances. correction-presbytieAvec une technique adaptée à chaque cas l'immense majorité des opérés ne porte plus de lunettes ou parfois seulement de façon occasionnelle. Dans certains cas une discrète baisse de vision de loin est le prix à payer pour récupérer une vision de près. Les résultats dépendent donc beaucoup de l'expérience du chirurgien de façon à ne pas nuire à la vision de loin de façon gênante.

 

operation-presbytie-1Le presbyLasik cherche à obtenir un bombement de la cornée centrale par application de laser en périphérie.
Il crée, par application du laser sur la cornée, une multifocalité cornéenne (plusieurs zones de vision sur la cornée pour la vision de loin de près et intermédiaire), souvent associée à une légère monovision (un des deux yeux privilégié de près).

Il est possible, depuis une vingtaine d'années, presby-lasik-face d'opérer les hypermétropes par laser. Les progrès récents permettant de corriger les presby-lasik-profilemmétropes c'est-à-dire les sujets voyant bien de loin et les myopes. La découpe du volet de lasik au laser femtoseconde est la plus fiable car plus précise et plus sûre.

 

VIDEO DE PRESBY-LASIK DR MARC TIMSIT

Capture d’écran 6

Le Lasik pour corriger la presbytie appelé presbyLasik crée une multifocalité cornéenne par application du laser sur la cornée. Le principe est basé sur le partage de la lumière en plusieurs foyers avec des zones transitionnelles. Le changement de courbure de la cornée entraîne une augmentation de la profondeur de champ. Le cerveau reçoit plusieurs images en vision de loin, intermédiaire et de près, et fait le tri selon la distance. La zone de près est habituellement au centre de la cornée. Cette zone est très étroite en cas de traitement hyperprolate (3 millimètres) . Un traitement varifocal vise une transition progressive entre la zone de correction de loin et la zone de correction de près.

Impératifs : Le presbyLASIK exige actuellement un laser femtoseconde pour la découpe d’un volet cornéen précis, reproductible, large (supérieur à 9 mm) et bien centré. Elle est suivie d’une optimisation précise du traitement par le laser Excimer, de préférence asphérique pour une meilleure qualité de vision. Chaque constructeur a ses propres algorythmes de correction de la presbytie, des spécificités et des résultats différents. Qu’il s’agisse d’un traitement bizone : Baush + Lomb, Technolas Perfect Vision (Supracor Regular ou Mild), Schwind (PresbyMax) ; ou d’un traitement modifiant globalement l’asphéricité cornéenne : Wavelight Allegretto (F-CAT), Zeiss (LBV laser blended vision), VisX (Custom Vue), Nidek (Module Presbytie). Le même programme ne pouvant évidemment pas convenir à tous les cas de façon optimale, le chirurgien doit choisir et maîtriser le logiciel approprié, car la précision réfractive est fondamentale, beaucoup plus que pour un traitement conventionnel.

La stabilité du résultat n’est obtenue qu’au bout de plusieurs semaines.
Les résultats et leur durabilité dans le temps dépendent beaucoup de l’expérience du chirurgien; un retraitement ultérieur en cas de besoin est possible mais plus difficile.
Les nouveaux programmes de laser multifocaux, accentuent l’asphéricité cornéenne. Cette modification de l’asphéricité cornéenne génère des aberrations sphériques négatives (Z400) augmentant la profondeur de champ. Le corollaire est la réduction de la qualité de vision, en particulier de la vision des contrastes, et la possibilité de halos nocturnes. Ces effets secondaires sont d’autant plus présents que l’on recherche une meilleure vision de près, donc une plus grande multifocalité. Le défi est donc d’obtenir l’asphéricité optimale, améliorant la vision de près sans dégrader la vision de loin. C’est l’intérêt de l’association :
 

opération-presbytie-multifocalité-modéréepour l’œil dominant : d’un traitement monofocal ou d’un traitement à multifocalité modérée avec un bombement modéré de la cornée pour préserver la vision de loin

 

pour l’œil dominé : d’un traitement multifocal à opération-presbytie-multifocalité-importantemultifocalité importante avec un bombement plus important de la cornée pour obtenir une bonne profondeur de champ et une bonne vision de près. Cette association permet de garder le meilleur de chaque traitement et de ne maintenir qu’une faible monovision. La différence entre les deux yeux est mieux tolérée, car plus faible que dans une monovision pure.

Indications : L’hypermétrope-presbyte est le meilleur candidat au presbyLASIK, jusqu’à 60 ans. Les progrès récents permettent de corriger les sujets emmétropes, voyant bien de loin, et la presbytie chez le myope.

3 - L’implant multifocal progressif

implant-progressifL'implant progressif est une lentille intraoculaire multifocale qui remplace le cristallin. Qu’il soit clair on parle de PRELEX (Presbyopic Lens Exchange). Ou qu'il existe une cataracte. La chirurgie de la cataracte peut donc être considérée actuellement comme une chirurgie réfractive. L'implant progressif exige une chirurgie parfaite.
Un grand progrès a été fait avec l'arrivée de nouveaux implants progressifs multifocaux permettant de s'affranchir très souvent de lunettes pour la vision de loin et la lecture. Dans tous les cas la vision sans lunettes est très améliorée, de façon spectaculaire pour la lecture.
Ces implants occasionnent aussi beaucoup moins d'effets secondaires que les implants utilisés jusque là (halos autour des points lumineux pendant la nuit surtout gênants en conduite nocturne, d'éblouissement surtout gênant pour celui qui travaille devant une surface réfléchissante, baisse de la vision des contrastes).
La puissance de l'implant doit être soigneusement calculée par une échographie précise.(PreLEx) ou qu’il implant-multifocal-presbytieexiste une Les implants actuels bénéficient des grandes innovations en matériaux et en optique (asphéricité, apodisation) qui ont beaucoup réduit leurs inconvénients. Chez un patient bien informé, les effets indésirables (halos nocturnes, vision parfois un peu moins contrastée notamment en faible intensité lumineuse, éblouissement en lumière vive) sont la plupart du temps bien tolérés et la qualité de vision satisfaisante. Ces implants nécessitent un bon éclairage pour la vision de près.

Indications : Tous les défauts de la vision peuvent bénéficier d’un implant multifocal. L’hypermétrope-presbyte est le meilleur candidat à l’opération. Pour le myope, le calcul précis de l’implant est plus difficile en cas de myopie forte. En cas d’astigmatisme, le résultat de l’implant progressif risque d’être moins bon. Il faudra alors poser un implant multifocal torique calculé selon l’astigmatisme cornéen et non selon l’astigmatisme réfractif. Un astigmatisme résiduel peut nécessiter une intervention secondaire par laser (Lasik ou PKR) avec une reconnaissance irienne précise et un eye-tracker multidirectionnel et rota tionnel). Chez un sujet déjà opéré de la cataracte avec un implant monofocal, un implant progressif additionnel peut être placé en piggy back dans le sulcus.

Impératifs : Les résultats des implants progressifs sont très bons à condition de respecter des règles essentielles : il n’y aucun droit à l’erreur. Respect des contre-indications, calcul précis de la puissance de l’implant, réalisation chirurgicale parfaite avec une microincision, capsulorrhexis et implant bien centrés, nettoyage capsulaire complet et bonne correction de l’astigmatisme : par le placement de l’incision s’il est modéré, par un implant torique s’il est plus important.

Le choix optimal de l’implant selon les besoins visuels est fondamental :

Les implants réfractifs permettent une bonne qualité de vision de loin, une bonne vision intermédiaire, au prix d’une moins bonne vision de près. Leur performance dépend en général du diamètre pupillaire et ils sont sensibles au décentrement qui altère leurs qualités optiques. Ils sont très peu utilisés, sauf l’implant réfractif MPlus qui privilégie la vision éloignée, une bonne vision des contrastes et la profondeur de champ.

Les implants diffractifs, de loin les plus utilisés, peuvent être bifocaux. Ils donnent alors une bonne vision de loin et pour la lecture, mais parfois une moins bonne vision intermédiaire. Ils sont peu sensibles au décentrement. L’addition de près est différente en fonction des implants (addition de 2 à 3 dioptries). Les implants de faible addition sont plus adaptés à la conduite nocturne (MPlus Comfort, Restor +2,50). La vision de près est alors moins bonne. Les implants diffractifs bifocaux d’addition plus forte permettent une meilleure vision de près au prix d’une moins bonne vision intermédiaire (Zeiss ATLISA 809, Restor addition+3, Tecnis Multifocal). Les implants diffractifs peuvent être trifocaux (Physiol FineVision ou Zeiss ATLISA Trifocal 839), un peu moins performants de loin et de près mais meilleurs en vision intermédiaire.
Le choix parmi les nombreux implants progressifs de spécificités différentes est conditionné par les besoins du patient. Pour un choix judicieux, il est important de connaître la courbe de défocalisation à l’OQAS des différents implants du marché. Elle permet de comparer les performances de chaque implant pour chaque distance de visionIl est possible de poser un implant différent à chaque œil de façon à ce que leurs propriétés se complètent, en particulier pour améliorer la vision intermédiaire (mix and match). Par exemple, un implant diffractif bifocal peut être utilisé à un œil et un implant diffractif trifocal à l’autre oeil.
Après intervention, l’opacification de la capsule postérieure du cristallin survient d’autant plus tôt que le patient est plus jeune. Elle est rapidement pénalisante, imposant une capsulotomie au laser Yag. Un œdème maculaire peut aussi pénaliser la vision et doit être diagnostiqué par une OCT maculaire et traité.C'est une lentille intra oculaire multifocale qui remplace le cristallin, qu'il soit clair (Prelex) ou qu'il existe une cataracte. Les implants actuels bénéficient des grandes innovations de l'optique qui ont réduits leurs inconvénients. Elles permettent de pallier le défaut des implants progressifs classiques parfois insuffisants en vision intermédiaire, à mi-distance et de diminuer les halos.

VIDEO OPERATION PRESBYTIE PAR IMPLANT DR MARC TIMSIT

Capture d’écran 6

L'IntraCor

est un traitement unilatéral par laser femtoseconde accentuant la courbure centrale de la cornée et compensant ainsi la presbytie. Il est irréversible et pose la question-clé du centrage. Ses résultats sont inconstants pouvant nécessiter des ré-interventions.

L' Inlay

est une toute petite lentille glissée au sein même de la cornée lors d'un lasik, sur un oeil, et qui permet la lecture par un orifice central ou par les propriétés optiques de la lentille qui modifie la courbure de la cornée. Les 3 types d'inlays actuels sont en évaluation et le recul sur leur tolérance est encore faible.

Comment choisir une opération de presbytie ?

Il n'y a pas d'opération de la presbytie univoque : la méthode employée varie selon de nombreux critères (âge, état du cristallin, astigmatisme associé...), et selon que le sujet est myope, hypermétrope, ou présente une bonne vision de loin:

  • L'opération de la presbytie associée à l'hypermétropie

hypermétrope avant 

hypermetrope-apres-opérationLe laser va faire bomber la cornée centrale (image rouge figure de droite). Ce bombement s'obtient par creusement d'un anneau sur la cornée périphérique. Sur l'image de gauche la cornée avant l'opération est moins bombée (image jaune).

Il peut s'agir d'un hypermétrope qui s’inquiète de voir chuter brutalement sa vision sans lunettes pour la lecture. Ce handicap s'aggrave rapidement avec les années et est souvent mal vécu. La vision baisse rapidement, en quelques années, nécessitant en permanence des lunettes d'abord pour la lecture (presbytie) puis pour la vision au loin (hypermétropie). Le sujet ne peut plus lire sans lunettes même les grosses lettres. La presbytie apparaît plus tôt chez l’hypermétrope et vient se rajouter au handicap créé par l’hypermétropie. L’hypermétrope-presbyte est le meilleur candidat au presbyLASIK, jusqu’à 60 ans. Les progrès récents permettent de corriger les sujets emmétropes, voyant bien de loin, et la presbytie chez le myope.

hypermétrope-presbytehypermétrope-presbyte-opéré

Laser ou implant ?

Le choix opération de la presbytie par lasik ou par implants varie en fonction de nombreux paramètres :

Article Dr Timsit : https://www.ophtalmologie.fr/operation-presbytie-laser-implant.html

1 - les compétences du chirurgien. L'implant nécessite une compétence chirurgicale spécifique et une opération parfaite.Le presby-lasik nécessite une certaine expérience.
2 - le matériel dont il dispose. Le laser pour un presby-lasik exige actuellement un laser femtoseconde pour la découpe d'un volet cornéen large et bien centré puis une optimisation précise pour le traitement par un laser excimer parmi les plus récents. Il existe actuellement plusieurs types de programmes différents de laser excimer pour presby-lasik, correspondant à plusieurs marques de fabricants. Chacun a des spécificités et des résultats différents. Il importe donc que le chirurgien ait l'accès et l'expérience d'une importante panoplie de lasers et ne cantonne pas à une seule marque, le même programme ne pouvant évidemment pas convenir à tous les cas de façon optimale.
3 - l'âge. L' implant n'est pas indiqué en-dessous de 50 ans. L'implant est plus logique après 60 ans quand l'accommodation a quasiment disparu.
4 - la réserve d'accommodation du sujet. Si elle est faible, plutôt implant.
5 - l'état de vieillissement du cristallin, un début d'opacification, authentifiée par un examen moderne, l'OQAS, oriente vers l'implant.
6 - le degré d'hypermétropie. Le laser est indiqué en cas d'hypermétropie notable, l'implant si l'hypermétropie est faible ou au contraire très importante.
7 - l'existence ou non d'un décollement postérieur du vitré. S'il n'existe pas encore, le laser est plutôt conseillé.
8 - l'épaisseur de la cornée : une cornée trop fine contre-indique le lasik, de même que l'existence d'un kératocône fruste.
9 - l'existence d'un astigmatisme associé. Le laser peut corriger l'astigmatisme à condition d'utiliser une reconnaissance irienne précise et un eye-tracker multidirectionnel et rotationnel. Le résultat de l'implant sera moins bon en cas d'hypermétropie associée à un astigmatisme. Il faudra alors une intervention complémentaire de correction de l'astigmatisme par incisions cornéennes ou implant torique dans le même temps ou par laser secondaire.
10 - les souhaits du patient : Le laser est une opération de presbytie qui est généralement considérée comme plus légère par le public. L'implant donne une vision binoculaire et une très bonne vision de près des deux yeux qui sera définitive dans le temps. Il évitera d'être opéré plus tard de la cataracte. L'implant accommodatif donnera une moins bonne vision de près mais une meilleure vision intermédiaire que l'implant progressif multifocal. Il existe en outre, à l'heure actuelle, une demi-douzaine d'implants progressifs de spécificités différentes correspondant à des besoins visuels différents. Le choix parmi ces implants doit donc être fait avec discernement.

  • L'opération de la presbytie associée à la myopie

Il peut s'agir d'un sujet porteur d'une myopie au delà de la quarantaine qui désire une opération de sa myopie. Il a une bonne vision de loin avec ses lunettes ou ses lentilles mais il ne peut plus lire confortablement avec ses lunettes, doit les retirer pour lire et désire s'en passer, notamment quand il faut passer aux verres progressifs. Dans la myopie la vision pour la lecture est généralement bonne sans lunettes. Si la myopie est parfaitement corrigée sur les 2 yeux la presbytie c’est-à-dire le port de lunettes pour la lecture se fait sentir habituellement vers 45 ans comme chez la plupart des individus n'ayant pas de myopie. Il est donc important d'empêcher ou de retarder cette nécessité tout en corrigeant sa vision de loin.

La technique habituelle de monovision laisse un oeil myope

Elle permet de compenser la presbytie en laissant un des deux yeux myope. Cela peut être mal toléré si la différence est trop importante.

Depuis 2015 il est possible de corriger la myopie et la presbytie en même temps

Il est possible d'opérer en même temps la myopie et la presbytie sur le même oeil par un laser hyperprolate appliqué sur une petite zone centrale de la cornée comme cela est déjà possible depuis quelques années chez le sujet hypermétrope-presbyte. Cette technique permet de ne maintenir qu’une faible monovision. Dès lors, la différence entre les deux yeux est mieux tolérée, étant beaucoup plus faible que dans une monovision pure et la vision de près est meilleure.

Article opération de la myopie à l'âge de la presbytie. Presbylasik

Voir : opération de presbytie chez un sujet ayant une bonne vision de loin

Voir : Article Dr Timsit
Une opération est possible mais cela demande à être étudié soigneusement au cas par cas.

- Si la vision de loin est absolument normale il est difficile d'opérer la presbytie. Car dans ce cas la récupération d'une bonne vision de près sera au prix d'une vision un peu floue de loin d'où une impression pour le patient que c'est moins bien de loin. Certaine personnes l'acceptent mais ce n'est pas le cas de toutes.

- Ce n'est pas le cas pour si l'un des 2 yeux est légèrement hypermétrope. Il voit déjà relativement mal de loin même si le sujet n'en est pas vraiment conscient et a l'impression de bien voir. Il est possible alors d'opérer la presbytie.

Voir : http://www.ophtalmologie.fr/operation-myopie/operation-presbytie-bonne-vision-loin-t3892.html

Il peut s'agir d'un sujet emmétrope c'est-à-dire n'ayant ni myopie ni hypermétropie notable, ayant une bonne vision de loin. Il est important dans ce cas de ne pas chercher seulement à obtenir la lecture sans lunettes mais aussi de ne pas nuire à sa vision de loin. C'est donc le cas le plus difficile à opérer, rendu réalisable par les progrès effectués ces dernières années. Le choix du type d'opération de presbytie se résume actuellement à deux solutions le presbyLasik ou les implants.
Opération de la presbytie par laser presbyLASIK : pour remodeler la cornée, adapté aux sujets voyant bien de loin mais répondant à des indications précises, s'adressant donc à une population plus restreinte. Il est efficace chez le sujet ayant une bonne vision de loin. Dans ce cas il peut être suffisant de n'opérer qu'un seul oeil pour la lecture.

Le presby-lasik est efficace chez le sujet ayant une bonne vision de loin. Dans ce cas il est souvent préférable et suffisant de n'opérer qu'un seul oeil pour la lecture. Il ne s'agit pas de perdre sa vision de loin mais, avec à condition d'une grande expérience du chirurgien, d'une légère diminution éventuelle sur un oeil seulement, de loin, ne gênant pas la vision avec les deux yeux. L'acuité visuelle finale dépendra de la correction apportée, de la réfraction pré-opératoire, de l'âge, de la technique utilisée, du désir de durabilité de la correction de la presbytie, de ce que ressent le sujet... Cela est prédictible et s'étudie et se simule avec précision en consultation pré-opératoire.

Opération presbytie par presby-lasik : résultats

 

EXEMPLES D'OPERATION DE PRESBYTIE

Autres questions sur FORUM OPERATION PRESBYTIE

Cher Monsieur. Je suis presbyte avec une bonne vue de loin, mais il m'est impossible de lire de près sans lunettes, et aujourd'hui dans un magasin quel qui soit, j'ai le problème de lire les étiquettes, et je ne parle pas du rasage matinal... Le problème aujourd'hui est de ne pas oublier ses lunettes et quand on ne les oublie, cela prend de la place, dans les veste, etc... Peut-on opérer ma presbytie et a-t-on assez de recul pour penser à corriger cela par laser?... Me posant beaucoup de questions à ce sujet, malgré beaucoup d'informations trouvées sur le net, j'attends de vôtre part des éléments me permettant de mieux me diriger pour cette éventuelle intervention Merci .

Docteur Marc Timsit
Mon recul personnel est de plus de 20 ans pour une opération de presbytie
Vous trouverez içi les principaux éléments de réflexion :
- Choix d'une opération de presbytie : laser ou implants
-
Conditions de la réussite d'une opération de presbytie
-
Vision floue après une opération de presbtie par laser
-
Opération de presbytie chez le sujet ayant une bonne vision de loin

Docteur. Une des contre-indications a l'operation de la myopie est une myopie non stabilisée. De facon analogue, dans le cas d'une presbytie qui évolue si j'ai bien compris, sur une periode assez longue, de 45 a 60 ans, comment une operation de la presbytie (par implant ou autre) peut etre efficace sur le long terme, si celle-ci est effectuee avant que la presbytie ne soit stabilisée;
Par exemple, quelqu'un qui se ferait operer vers 45 ans de la presbytie ne verrait l'efficacite de son operation ne durer que quelques annees , puisque sa presbytie s'aggravera avec l'age? Merci , Docteur, par avance de vos eclaircissements.

Docteur Marc Timsit
Avec de l'expérience il est possible de pratiquer une opération de presbytie à tout âge avec une résultat durable. Il n'est pas utile d'attendre que la presbytie évolue jusqu'à 60 ans. Il y a une grande différence avec l'opération de la myopie car autant il est impossible de prédire l'évolution d'une myopie non stabilisée autant l'évolution de la presbytie est prédictible et peut être anticipée pour que le résultat de la chirurgie soit durable, voire définitif.

Si j'ai bien compris votre explication, afin d'anticiper la presbytie que le patient aura a 60 ans (de l’ordre de +3, puisque celle ci est previsible et varie peu en fonction des individus), vous allez donc surcorriger la presbytie du patient qui a par exemple 45 ans aujourdhui (et une presbytie de l’ordre de +1) . Ce faisant, anticiper le degre final de presbytie ne risque-t-il pas de gener la vision du patient de 45 ans a 60 ans puisque la correction effectuee pour compenser la presbytie a 60 ans ne correspondra pas a son degre de presbytie (inferieur a +3) pendant cette periode.

Docteur Marc Timsit
Ce n'est pas aussi mathématique que cela. Différents paramètres sont à prendre en compte, par exemple l'accommodation résiduelle. La correction de la presbytie quel que soit l'âge donne de bons résultats. Mais elle nécessite une certaine expérience, beaucoup plus que pour la myopie. Chaque cas est particulier et doit être étudié soigneusement pour obtenir un résultat satisfaisant, confortable et durable.

Bonjour, j'ai 55 ans et j'ai des difficultés a lire les lignes un peu fines, dois-je prévoir une intervention chirurgicale de ma presbytie pour un plus grand confort ou alors patienter encore quelques années ?, j'aimerais aussi savoir si une intervention de la presbytie en ce qui me concerne est sans danger enfin une opération plutot simple et si elle s'avère necessaire. J'aimeraisi savoir si cette intervention est prise en charge, et à quel taux.
En vous remerciant pour votre réponse

Docteur Marc Timsit
Vous pouvez être opéré de la presbytie dès maintenant. C'est une opération plus complexe que l'opération de la myopie et demandant une grande expérience si vous désirez un résultat satisfaisant et durable.
Une opération de la presbytie n'est jamais nécessaire. C'est un choix relevant d'une convenance personnelle. Cela explique qu'il n'y ait pas de prise en charge par les assurances sociales. Les mutuelles peuvent en rembourser une partie.
Globalement deux techniques peuvent donner satisfaction pour corriger la presbytie: le lasik ou l'implant progressif. Mais pas dans tous les cas. Chaque cas doit être étudié en particulier. Seul un bilan précis peut permettre d'étudier la faisabilité.

Voir: chirurgie de la presbytie laser ou implant ?

Bonjour docteur, j'ai 53 ans, je porte des lunettes pour lire des petites lettres depuis l'âge de 51 ans. Sauf sous lumière naturelle. La correction est de 1.75 pour les deux côtés. J'aimerais me passer de ces lunettes à enlever et remettre tout le temps. A priori, pour mon âge j'ai de très bon yeux, à ce que l'ophtalmologiste m'a dit. L'opération de la presbytie est-elle plus efficace dans ce cas avec une bonne vision de loin. En vous remerciant pour votre réponse.

Docteur Marc Timsit
L'opération de la presbytie est plus délicate dans votre cas puisque votre vision de loin est bonne mais elle est efficace et envisageable.

Voir : corriger la presbytie chez le sujet voyant bien de loin

Je suis presbyte et horloger de metier mon ophtalmo me deconseille l operation car je dois me servir trop de mes yeux qu'en pensez vous merci

Docteur Marc Timsit
Ce n'est pas une raison pour déconseiller l'opération. Mais il faut comprendre qu'il n'y a pas qu'une opération de presbytie unique mais, et c'est bien là toute la difficulté, une opération de presbytie adaptée à chaque cas, à chaque besoin à chaque demande. Si une étude détaillée préalable n'est pas faite en ce sens et si le chirurgien ne maîtrise pas le résultat, l'intervention risque d'être décevante. Voir : opération de la presbytie 'sur mesure''

Pourquoi les 2 ophtalmos que j'ai contacté disent qu'il n'y a pas assez de recul sur l'opération de la presbytie?

Docteur Marc Timsit
L'opération de la presbytie est réputée par certains et par les médias être récente alors qu'en fait le recul est de plus de 20 ans (recul personnel).
C'est une opération difficile à réussir nécessitant une certaine expérience.
Voir : Opérer la presbytie avec succès

J'ai 45 ans ,je vais me faire opérer des deux yeux hypermétrope +2.25od +2.50 og avec lasik femtoseconde je vais avoir un vision net de loin ! par contre de près le chirurgien m'a dit selon l'évolution de la presbytie , il va me falloir des verres genre loupe pour voir de près ?

Docteur Marc Timsit
A partir de 35-40 ans selon le degré d'hypermétropie, il serait dommage de n'opérer que l'hypermétropie sans anticiper de façon durable sur la presbytie qui ne va pas tarder, de façon à ce que le sujet n'ait pas besoin de mettre des lunettes pour la lecture. Cette opération à la fois de l'hypermétropie et de la presbytie est plus complexe que celle de l'hypermétropie seule et demande une expertise particulière du chirurgien pour avoir un résultat durable dans le temps.
Voir : Opération de l'hypermétropie-presbytie

J'ai 55 ans. Je désirerais me passer de lunettes pour la lecture. On m'a dit que j'avais un début de vieillissement de mes cristallins (peut-être cataracte future).
Quelle est pour vous la meilleure opération dans mon cas actuellement ? La mise en place d'implants est-elle prématurée ? Pratiquez-vous ces interventions ? Les résultats sont-ils bons ?

Docteur Marc Timsit
Il est en effet tout à fait possible d'opérer votre presbytie en remplaçant vos cristallins par des implants progressifs, dès maintenant, pour vous permettre de retrouver la possibilité de lire sans lunettes. Il existe actuellement de nouveaux implants très performants permettant une bonne vision de loin et de près sans lunettes, avec des effets secondaires beaucoup moins importants qu'avec les implants utilisés auparavant. Je pratique ces iopération de presbytie par implant progressif depuis une trentaine d'années. Les résultats sont très bons si les indications sont respectées, l'implant bien calculé et bien choisi et la chirurgie parfaitement réalisée.
Voir : chirurgie de presbytie par implants progressifs

Est ce qu'en tant que jeune presbyte, je vais nécessiter plusieurs operations de correction de ma presbytie successives au cours des ans ?, merci de votre réponse.

Docteur Marc Timsit
Cela dépend de ce qui sera fait lors de l'opération c'est-à-dire de l'expertise du chirurgien.
Le résultat est alors durable

Donc il est théoriquement possible de n'opérer qu'une seule fois en début de ma presbytie alors qu'avec les progressifs il faut les ajuster tous les 2 3 ans si j ai bien compris jusqu à 60 65 ans?

Docteur Marc Timsit - Avec de l'expérience Il est possible d'anticiper sur l'évolution future de la presbytie et d'avoir un résultat durable de la correction de la presbytie par laser
Voir exemples d'opération de presbytie par laser et implants

Je dois me faire corriger ma presbytie au lasik je n'ai qu'une intervention. Est-il préférable de faire un oeil après l'autre ?

Dr Marc Timsit - La correction de la presbytie est une chirurgie beaucoup plus difficile que la chirurgie de la myopie. Le résultat doit être personnalisé en fonction de chacun. Personnellement, avec 20 ans d'expérience de chirurgie de la presbytie par laser, j'ai toujours obtenu de bons résultats et durables en opérant les deux yeux séparément. C'est ce que j'ai toujours fait de façon à ajuster le résultat du deuxième oeil en fonction de celui du premier. Mais tout le monde ne partage pas la même façon de faire.

J'ai été opéré il y a 3 ans de la presbytie au Lasik. Après l'opération j'avais 10/10 en vision rapprochée. Mais depuis 1 an, ma vision rapprochée s'est dégradée et je dois souvent prendre des lunettes. Est il possible de corriger ceci par une deuxième opération ?

Dr Marc Timsit -Les reprises d'opération de la presbytie sont encore plus délicates que la première opération mais elles sont possibles. Elles demandent une expertise accrue du chirurgien. Il n'y a pas de recette. Il faut étudier ce qui a été pratiqué, l'état de l'autre oeil et des cristallins et adapter l'acte chirurgical en conséquence.

Je me suis fait opérer au lasik et femtoseconde pour une presbytie bien avancée. Ma vision de près était excellente dés les premiers jours, quel bonheur ! Mais de loin la vue est trouble. pour travailler sur mon pc, je dois être à 50 cm de l’écran, dés que je m’éloigne de 5 à 10 cm, c’est trouble. Pour la vision de loin, c’est une catastrophe, je ne vois plus la télé. Je suis très déçue, pensez-vous que je puisse insister pour avoir une retouche, et cela ne risque-il pas de modifier ensuite ma vision de près ?

Dr Marc Timsit - Toute la difficulté de l'opération de la presbytie est de rendre possible la lecture sans lunettes sans nuire à la vision de loin. C'est pour cela qu'il est très souhaitable de ne pas opérer les deux yeux le même jour. Une reprise peut-être étudiée. Elle est délicate car il ne faut pas qu'elle nuise à votre vision de près.

Bonjour. Vous indiquez pour le cas précis qui me concerne, c'est à dire le sujet ni myope ni hypermétrope (ou faiblement), ayant une très bonne vision de loin, et demandeur d'une opération de presbytie pour une vision de près sans lunettes: "Il est très souhaitable et prudent de n'opérer qu'un seul oeil pour commencer, après avoir simulé le résultat pour savoir si cela convient. Il existe alors sur ce oeil une petite perte en vision de loin tout à fait tolérable 1- si elle est modérée, 2- si l'autre oeil continue à voir très bien de loin. C'est le prix à payer pour récupérer alors la vision de près". Il faut donc accepter de perdre sa vision de loin sur un oeil pour récupérer sa vision de près sur ce même oeil ?

Dr Marc Timsit - Il ne s'agit pas de perdre sa vision de loin mais, avec à condition d'une grande expérience du chirurgien, d'une légère diminution éventuelle sur un oeil seulement, de loin, ne gênant pas la vision avec les deux yeux. C'est tout l'art du chirurgien de la presbytie : bon sens, expérience et technologie. L'acuité visuelle finale dépendra de la correction apportée, de la réfraction pré-opératoire, de l'âge, de la technique utilisée, du désir de durabilité de la correction de la presbytie, de ce que ressent le sujet... Cela est prédictible et non pas un aléa, s'étudie et se simule avec précision en consultation pré-opératoire.

Bonjour Docteur, J'ai 40 ans. Ma myopie est à -2,50 OG et -2,75 OD. Aujourd'hui, j'arrive toujours à supporter des lentilles mais je me demande pour encore combien de temps. D'autre part, je devrai aussi dans quelques années porter des lunettes à cause de la presbytie. En somme, avec l'arrivée de la presbytie il me faudra porter des lentilles pour voir de loin, plus des lunettes pour voir de près, sachant qu'à priori il arrivera un jour où je ne supporterai plus les lentilles. Aussi, dans l'idée d'une opération pour corriger la myopie, je me demande s'il est préférable de le faire maintenant en anticipant la presbytie, afin d'être libéré de tout port de lentilles et lunettes, ou attendre le moment où la presbytie arrive ? D'avance merci pour vos conseils

Dr Marc Timsit - Vous pouvez être opéré dès maintenant de votre myopie avec une correction de la presbytie future par un presbylasik. Voir des exemples similaires dans mes articles : https://www.ophtalmologie.fr/operer-myopie-presbytie.html

Autres questions sur FORUM OPERATION PRESBYTIE

FORUM OPERATION PRESBYTIE