PINGUECULA PTÉRYGION OPÉRATION PAR LASER ET CHIRURGIE

PTERYGION PINGUECULA

CHIRURGIE DE LA PINGUECULA ET DU PTERYGION

Voir le forum https://www.ophtalmologie.fr/operation-myopie/pinguecula-pterygion-f120.html

Description

pingueculapinguecula post-opératoire

La pinguecula et le ptérygion sont des lésions fréquentes, bénignes de la conjonctive. Elles sont en relief, situées sur les méridiens horizontaux de la conjonctive voisine du limbe la plupart du temps du côté interne (vers le nez). Leur évolution est très lente (des années), le patient les remarquant soudainement quand l’aspect devient inesthétique. La différence entre les deux est que la pinguecula est une lésion blanchâtre ou jaunâtre qui reste uniquement conjonctivale (photos ci-dessus 1: avant exérèse 2 : après exérèse)
Le ptérygion est une expansion de la conjonctive qui envahit la cornée (photos ci-dessous).

Il est possible d'assimiler à la pinguecula les tâches pigmentées de la conjonctive dont le traitement chirurgical est similaire pigmentation-avantpigmentation-aprèsphotos ci-ontre : avant et 2 mois après exérèse de la pigmentation. Une étude histologique de la conjonctive dont on a effectué l'exérèse a montré qu'il s'agissait d'une lésion bénigne.

Pinguecula et pterygion sont favorisés par la sécheresse oculaire, l’exposition prolongée aux ultraviolets dans les climats chauds et secs, dans les pays approchant de l’équateur, par l'exposition au vent, à la poussière. La meilleure prévention est de porter des lunettes de soleil. Ils peuvent rendre problématique le port de lentilles de contact du fait du frottement sur le relief conjonctival. Elles majorent alors les phénomènes inflammatoires.

La pinguécula est une atteinte fréquente qui n'a aucun inconvénient si ce n'est esthétique En cas d’augmentation de taille, il peut exister une inflammation entraînant une gêne permanente.

La pinguecula peut évoluer vers un ptérygion qui entraîne alors une gêne beaucoup plus importante.

La chirurgie de la pinguécula est indiquée pour des raisons esthétiques ou à cause d'une gêne persistante quand elle la pinguecula est inflammatoire.
pterygion débutantLa chirurgie du ptérygion est indispensable pour éviter son évolution vers la cornée (photos ci-contre d'un ptérygion débutant et d'un ptérygion très évolué).
pterygion-evolueElle est indiquée par l'aspect inesthétique et par la gêne persistante et récidivante due à l'inflammation.
La greffe de conjonctive prélevée sur la conjonctive du même oeil est la meilleure prévention des récidives
Des sutures résorbables sont mises en place. Les suites opératoires sont marquées par une rougeur localisée qui va se résorber lentement, parfois en un mois ou plus.
La chirurgie du ptérygion est très faiblement prise en charge par la Sécurité Sociale.

Traitement médical

Rougeur et inconfort peuvent être contrôlés avec des larmes artificielles et des collyres anti-inflammatoires. Lorsque les symptômes sont résistants ou récidivants ou lorsque la vision est affectée par la croissance progressive d'un ptérygion, la chirurgie est envisagée.

Quand opérer une pinguecula ou un pterygion ?

La pinguegula est une lésion bénigne constituée de cellules épithéliales et de tissu conjonctif qui ne nécessite aucune opération dans la plupart des cas car elle est sans gravité, le préjudice n’étant qu’esthétique.

Cependant deux indications peuvent faire décider d’intervenir :
- une gêne esthétique ressentie
- une inflammation persistante localisée, récidivante, avec rougeur et irritation

Le pterygion nécessite une opération dans la plupart des cas car le risque est son extension déformant la surface normalement lisse de la cornée entraînant un astigmatisme rendant la vision floue. Dans les cas très évolués le pterygion envahit le centre de la cornée et retentit gravement sur la vision. La cure chirurgicale est beaucoup plus complexe et aléatoire car la greffe de cornée est nécessaire (photo 4).

Comment opérer ?

- Pinguecula : excision chirurgicale ou destruction par laser
- Ptérygion : uniquement excision chirurgicale

Ablation de la pinguecula par laser

- Avantages : technique indolore, sous anesthésie locale par collyre. Technique efficace, donnant un bon résultat esthétique (photo 2). Plus de précision pour l’ablation en surface et en profondeur. Moins d’hémorragie sous-conjonctivale post-opératoire. Moins de cicatrice conjonctivale.

- Inconvénients : une pinguecula importante nécessitera plus d’impacts de laser donc plus de réaction inflammatoire et cicatricielle. Il est alors plus judicieux dans ce cas d’enlever la pinguecula chirurgicalement. Il n’y a pas d’autogreffe conjonctivale pour prévenir la récidive.

Méthodes chirurgicales :

Anesthésie locale, en chirurgie ambulatoire :
- Ablation simple avec suture conjonctivale, des techniques de suture particulières permettant de diminuer la fréquence des récidives.
- Ablation suivie d’une autogreffe conjonctivale, la greffe provenant de la conjonctive prélevée sous la paupière supérieure. Intervention alors plus longue car nécessitant de nombreuses sutures.

Sutures avec un fil très fin. Elle tomberont d’elle-mêmes en une quinzaine de jours ou se résorberont en quelques semaines.

Suites opératoires

Hémorragie sous-conjonctivale bénigne localisée se résorbant spontanément en une semaine.
Persistance d’une rougeur oculaire localisée une quinzaine de jours mais parfois plus longue à disparaître totalement.

Evolution

Le risque majeur du ptérygion est la récidive, de fréquence variable selon l’opération pratiquée. Des techniques particulières de repose conjonctivale ou une autogreffe conjonctivale permettent de réduire la fréquence des récidives en remplissant l'espace où le tissu anormal aurait repoussé.

forum