EXAMENS AVANT CORRECTION DE LA MYOPIE AU LASER

Examens correction myopie

OPÉRATION MYOPIE

DOCTEUR MARC TIMSIT

EXAMENS PRE-OPERATOIRES

Quels sont les examens à pratiquer avant une correction de la myopie par laser ?

La consultation et les examens pré-opératoires

Des examens approfondis de l'oeil et en particulier de la cornée seront effectués avant la correction de la myopie au laser excimer. De leur précision dépendra la qualité de la correction de la myopie. il est donc hautement souhaitable que ces examens soient pratiqués par le chirurgien lui-même.
La consultation préopératoire est un temps essentiel avant une opération de myopie. Elle permet de choisir la meilleure technique opératoire et d'éliminuer une contre indication. Les contre-indications sont essentielles à respecter pour éviter les complications post opératoires.
La consultation pré-opératoire permet de répondre aux questions du patient et de lui exposer les raisons du choix de telle ou telle technique d'opération de myopie. Un support visuel par diapositives est un complément indispensable des explications orales et de la remise de documents explicatifs détaillés.


Zyoptix
La mesure précise de la réfraction

Elle permet de déterminer avec soin la correction de la myopie et de l'astigmatisme à effectuer par le laser.
mesure de la puissance des lunettes et recueil d'informations sur les lentilles. Ctte mesure s'exprime en dioptries. Cette mesure permet de juger de la stabilité de la myopie en comparant la réfraction du jour de la consultation avec celle notée sur les anciennes ordonnances ou mesurée sur la paire de lunettes portée. Les chiffres recueillis ne seront pas les chiffres à programmer. En effet la programmation de l'opération doit tenir compte d'un nomogramme c'est-à-dire d'une modulation de ces chiffres variable selon l'expérience du chirurgien pour plus de précision. Elle tient compte en outre des variations habituelles des chiffres en fonction de l'éclairement.

mesure de l’acuité visuelle sans correction et avec correction pour chaque œil.
L'acuité visuelle s'exprime en dixièmes. .
Il existe une relation approximative entre les dioptries et la vision en dixièmes sans correction :
• Pour un non myope .....0 dioptrie, la vision est de 10/10 dixièmes
• Pour un myope de - 0.75 dioptrie, la vision est de 5 à 7/10 dixièmes
• Pour un myope de - 1.50 dioptrie, la vision est de 2 à 4/10 dixièmes (myopie faible)
• Pour un myope de - 2.50 dioptries, la vision est de 1/10 dixièmes (myopie moyenne)
• Pour un myope de - 3.00 dioptries, la vision est inférieure à 1/10 dixièmes
• Pour un myope de - 6.00 dioptries, la vision est inférieure à 1/20 (myopie forte)

L'objectif de 0 dioptrie de correction résiduelle est celui qu'on recherche lors d'une chirurgie de la myopie par laser ou implant

L'astigmatisme

L'astigmatisme accompagne la plupart du temps la myopie (50% cas de façon significative). Il augmente alors le trouble visuel de ces deux anomalies. il est essentiel de bien corriger l'astigmatisme si on désire obtenir une bonne qualité de vision.
La difficulté de l'opération est le respect de l'axe de l'astigmatisme
Voir les explications sur l'axe d'astigmatisme
opération-astigmatisme-axe La détermination précise du degré d'astigmatisme et de son axe est fondamentale pour un bon résultat visuel. Elle se fait par une réfraction précise. Et par des examens précis : topographie cornéenne et aberrométrie. Il est important que ce soit le chirurgien lui-même qui effectue précisément ces examens. Il est capital d'effectuer ensuite la correction au laser précisément dans le bon axe. Or l'oeil a des mouvements de rotation entre la position assise et la position allongée sur la table d'opération (cyclotorsion statique). La pratique des examens préŽ-opératoires par le chirurgien lui-même lui permet de déceler ces différences d'axe et de les compenser..

Les chiffres de myopie et d'astigmatisme varient

Les chiffres de myopie varient selon l'heure de la journée, d'un jour à l'autre et en fonction de l'éclairement. Il faut donc avoir étudié ces variations et savoir avec précision comment les corriger par laser.
Un exemple :
La myopie varie, comme cela est fréquent, en fonction de la taille de la pupille (courbe bleue).
- Le jour quand la luminosité est forte la pupille se resserre : pour une pupille de 3,50 mm la myopie est de -1,75
- Mais quand la luminosité diminue la pupille se dilate et la myopie peut atteindre, pour une pupille de 6 mm, -2,25
Il va donc falloir en tenir compte dans l'optimisation de la correction de la myopie par laser.

lasik-personnalise

Corriger un chiffre de myopie ne suffit pas

Le chiffre de myopie n'est pas le seul paramètre dont il faut tenir compte pour un bon résultat. Il faut tenir compte aussi de tous les défauts de l'oeil associés à la myopie donc les avoir étudiés. Le chirurgien est la seule personne qui est responsable de la parfaite programmation de son opération et de ses résultats. Cette responsabilité ne saurait être déléguée à un ou des intermédiaires.

La mesure de l'épaisseur de la cornée (pachymétrie)

est essentielle pour déterminer l’importance de la correction de la myopie possible (jusqu’à 13 dioptries avec un laser récent) et le type de laser à utiliser. Il est facile de comprendre que plus une cornée est mince, moins on pourra la creuser au laser donc obtenir de correction de la myopie. Une cornée normale mesure 550 microns d'épaisseur au centre. Or il est indispensable de laisser, apràs le passage du laser excimer, restent 300 microns de cornée résiduelle sous le volet cornéen. Les cornées fines posent donc un problème. Des techniques élaborées de lasik avec découpe fine du volet par laser femtoseconde associées à des programmes d'économie tissulaire maximale permettent cependant de reculer les limites de correction. Il est donc possible, si l'épaisseur de la cornée est insuffisante, que la correction totale de la myopie soit impossible à effectuer avec un lasik classique. Dans ce cas, la correction de la myopie pourra avoir lieu par lasik avec laser femtoseconde avec programme d'économie tissulaire, par laser de surface (PKR ) ou par implants.

pachymetrieepaisseurcornee
La topographie cornéenne Orbscan ou Pentacam

topographiecorneenne
permet d’éliminer la présence d’un kératocône avéré ou fruste, contre-indication à une correction de la myopie par laser sur la cornée. L'ORA (Ocular Response Analyser) peut compléter les données de L'Orbscan dans ce but. L'Orbscan permet d'étudier en outre les modifications de la courbure de la cornée remodelée par l'effet du laser (voir l'action du laser)

.

topographiecorneeOrbscanwlasik02
L'aberrométrie

L’aberrométrie permet de déterminer la qualité optique de l’œil.
Elle permet de déceler un kératocône infra clinique débutant ou kératocône fruste, contre-indication au Lasik.
L'aberrométrie permet d'objectiver les variations des chiffres de myopie en fonction de l'éclairement et de la taille de la pupille donc permet plus de précision dans la correction. Il objective en outre les aberrations optiques de l'oeil à opérer. C'est un examen indispensable si on recherche la qualité de la vision en plus de la correction de la myopie.
Elle permet mesurer l'astigmatisme interne et cornéen.
L'aberrométrie objective en particulier l'astigmatisme d'ordre supérieur où il existe 3, 4, ou 5 méridiens principaux voire plus. Sa correction ne peut pas se faire efficacement par les lunettes, lentilles ou la chirurgie classique. Il ne peut être corrigé que par un traitement au laser personnalisé, guidé par l'aberrométrie.

zyoptixWavefront
La mesure du diamètre de la pupille

La mesure du diamètre pupillaire en condition photopique (de jour) et mésopique (quand la lumière baisse) permet de déterminer la correction maximale de la myopie que l'on pourra obtenir par le laser. En effet, plus la pupille est large, plus la zone de traitement (zone optique) devra être large pour éviter les effets secondaires (halos). Mais, plus la zone optique est large, moins on pourra creuser la cornée donc obtenir de correction de la myopie par le laser.

Un examen orthoptique

Il permet l'étude de l'équilibre oculo-moteur. Il est particulièrement important en cas de strabisme ou d'antécédents de strabisme opéré.

Un examen complet des yeux

Un examen de la cornée, de la tension oculaire, de la rétine doit être effectué avant toute opération de correction de la myopie par laser.
Examen à la lampe à fente. La cornée doit être non pathologique (opacités, kératite..), La sécrétion lacrymale est évaluée pour éliminer l'absence d'un syndrome sec sévère.
L'examen du cristallin permet de déceler une cataracte débutante.
La mesure de la tension oculaire est importante car la myopie est un facteur de risque de glaucome.
L’examen du fond d’oeil permet de voir la rétine et le nerf optique, et s’assurer de l’absence de pathologie.

C'est après la pratique de tous ces examens qu'on pourra décider de l'opération des yeux au laser optimale.

Voir aussi :

Quelle opération de myopie choisir ?

Chirurgie de l'hypermétropie

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de l'astigmate

Mise à jour 2018